close
Apps

Google Maps peut désormais adapter sa navigation écologique aux véhicules

Google Maps peut désormais adapter sa navigation écologique aux véhicules

Google Maps peut désormais proposer « l’itinéraire le plus économe en carburant » si vous indiquez le type de moteur de votre voiture, tandis que les itinéraires écologiques seront bientôt disponibles dans toute l’Europe.

En effet, Google étend le mode de navigation écologique de Maps, en déployant la fonctionnalité dans des dizaines de pays européens et en la rendant encore plus puissantes en vous permettant de choisir le type de carburant utilisé par votre voiture.

Cette fonctionnalité, lancée initialement aux États-Unis et au Canada l’année dernière — puis en Allemagne, met en évidence les itinéraires qui consomment moins d’énergie s’ils ont une heure d’arrivée prévue analogue à celle des autres itinéraires possibles. Google indique qu’à partir d’aujourd’hui, cette fonctionnalité sera disponible pour les utilisateurs de « près de 40 » pays européens, dont la France, l’Irlande, la Pologne, l’Espagne et le Royaume-Uni.

Cette fonctionnalité peut être désactivée à partir du menu déroulant de la page des Itinéraires > « Options d’itinéraire » pour toujours utiliser l’option la plus rapide. Elle est destinée à « économiser de l’argent sur le carburant et à réduire les émissions de carbone ».

Depuis son lancement aux États-Unis et au Canada, on estime qu’elle a déjà permis de réduire de plus d’un demi-million de tonnes d’émissions de carbone, ce qui équivaut à retirer 100 000 voitures à essence de la circulation.

Indiquer le type de votre voiture pour une navigation mieux optimisée

Google ajoute également la possibilité d’indiquer à Maps si votre voiture est équipée d’un moteur diesel, essence, hybride ou électrique, afin qu’il puisse trouver l’itinéraire le plus efficace pour votre type de véhicule spécifique et fournir des estimations plus précises sur l’efficacité de la navigation écologique. Vous pouvez y accéder en allant dans « Options d’itinéraire » et en ajoutant un « Type de moteur ».

Le système s’appuie sur des informations provenant du National Renewable Energy Laboratory (NREL) du ministère américain de l’Énergie et de l’Agence européenne pour l’environnement, combinées aux tendances de conduite de Google Maps pour former des modèles d’apprentissage automatique basés sur les moteurs les plus populaires dans des régions données.

Pour reprendre un exemple tiré de l’article de blog de Google, cela pourrait signifier que les personnes possédant un véhicule diesel seront dirigées vers une autoroute à grande vitesse, où leur moteur sera le plus efficace, tandis qu’une personne possédant un véhicule hybride ou électrique pourrait recevoir des suggestions en ville où elle pourra mieux tirer parti du freinage par récupération.

Tags : GoogleGoogle Mapsmaps
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.