close
Smartphones

Voici le flashy Nothing Phone (1), vendu à partir de 469 euros

Voici le flashy Nothing Phone (1), vendu à partir de 469 euros

Après des tas de rumeurs et de détails officiels, Nothing a finalement lancé son premier smartphone, le très attendu Nothing Phone (1), lors de son événement en ligne. Le smartphone, comme on le sait déjà, présente un nouveau design et une fiche technique de milieu de gamme. Le Phone (1) est le deuxième produit de la société après les écouteurs ear (1), qui ont été lancés l’année dernière.

« Nous avons conçu le Phone (1) comme un produit que nous serions fiers de partager avec nos amis et notre famille », a déclaré Carl Pei, PDG et Co-fondateur de Nothing. « Ce prérequis nous a permis de sortir des sentiers battus, de nous mettre à l’écoute de nos instincts et de créer une expérience qui, nous l’espérons, marque le début du changement dans une industrie stagnante ».

Avec plus de 200 000 précommandes sur liste d’attente et des enchères réalisées jusqu’à plus de 3 000 dollars pour les 100 premières unités numérotées, c’est l’un des produits technologiques les plus attendus.

Un design qui change

Tout comme les ear (1), le Nothing Phone (1) adopte un design semi-transparent, qui permet de mettre en valeur certains éléments internes du smartphone. Comme annoncé précédemment, celui-ci s’inspire du plan du métro new-yorkais de 1972, réalisé par Massimo Vignelli et Bob Noorda. Il s’agit d’une approche plutôt fraîche du design des smartphones, qui est devenu monotone actuellement.

L’appareil a des bords plats et une double caméra arrière placée verticalement, deux éléments qui nous rappellent l’iPhone. Il a un cadre en aluminium recyclable et du plastique biodégradable. L’ensemble est peint en blanc et noir.

Le Phone (1) est doté d’un écran poinçonné, d’une taille de 6,55 pouces. Il s’agit d’un écran AMOLED offrant un support pour un taux de rafraîchissement de 120 Hz, un mode HDR10+, 1 milliard de couleurs et une luminosité maximale de 1 200 nits. L’avant et l’arrière sont recouverts d’une couche de verre Corning Gorilla Glass 5.

Voici une autre information qui a été révélée bien avant le lancement. Le Nothing Phone (1) possède un chipset Snapdragon 778G+ sous le capot, ce qui lui permet de se mesurer à divers smartphones. L’appareil est livré avec jusqu’à 12 Go de RAM et 256 Go de stockage. Il tire son jus d’une batterie d’une capacité de 4 500 mAh, qui offre un support à la charge rapide de 33 W. Il prend également en charge la recharge inverse et la recharge sans fil, ce qui est un avantage supplémentaire pour le smartphone de milieu de gamme qu’il est.

Parmi les autres détails, citons un capteur d’empreintes digitales incrusté à l’écran, deux haut-parleurs stéréo, une résistance à l’eau IP53, la prise en charge de la 5G, la reconnaissance faciale, etc.

2 capteurs mieux que 4 ?

Nothing ne croit pas à l’idéologie du « plus c’est mieux » et c’est pourquoi elle a décidé de ne pas compliquer les choses et de nous fournir seulement deux caméras arrière.

Le smartphone est équipé d’une caméra principale de 50 mégapixels avec un capteur Sony IMX766 et un support OIS et EIS, ainsi qu’un objectif ultra-large de 50 mégapixels qui a un champ de vision de 114 degrés. La caméra frontale est de 16 mégapixels. L’appareil est livré avec des fonctionnalités de caméra comme le mode nuit, le mode portrait, le mode beauté, le HDR, les vidéos au ralenti, les vidéos 4K, et plus encore.

Le Phone (1) fonctionne sous Nothing OS, basé sur Android 12. La surcouche de Nothing est dite propre et comprend 40 % d’applications préinstallées en moins. De plus, il dispose de polices, de couleurs, d’éléments graphiques et de sons personnalisés. Le lancement récent du lanceur Nothing Launcher en a donné un aperçu.

Nothing OS dispose également des Quick Settings pour contrôler facilement les Nothing ea (1) et même des produits tiers, à commencer par Tesla. Nothing promet trois ans de mises à jour logicielles.

Glyph, la surprise

Il y a encore une chose intrigante : l’interface Glyph. Le panneau arrière présente une figure ressemblant à une souris, qui est formée par environ 900 lumières LED. Cette configuration s’illumine, bien sûr, mais ce n’est pas la seule chose qu’elle offre. L’interface Glyph entre en jeu et s’allume pour les appels, les messages et d’autres notifications d’applications, soit partiellement, soit complètement.

Elle peut s’allumer autour de la bobine de chargement sans fil lorsque le smartphone se charge sans fil ou autour du petit tableau de bord en bas lorsque le smartphone se charge en filaire. Il est également possible d’utiliser une lampe circulaire portable pour les vidéos et les photos. Il existe de nombreuses autres possibilités, qui peuvent être réalisées par les paramètres, où l’interface Glyph peut être personnalisée.

Prix et disponibilité

Le prix du Nothing Phone (1) est de 469 euros pour le modèle 8 Go de RAM + 128 Go de stockage, 499 euros pour la variante 8 Go + 256 Go, et 549 euros pour le modèle 12 Go + 256 Go (qui sera disponible à la fin de l’été).

Les ventes du Phone (1) de Nothing débuteront le 21 juillet 2022 à 8 h (heure française) dans plus de 40 pays et régions, notamment en France, sur nothing.tech et auprès de certains opérateurs et revendeurs.

Le Nothing Phone (1) est l’un des entrants les plus intéressants sur le marché des smartphones ces dernières années. Mais plutôt que d’essayer d’égaler d’autres marques plus établies, Nothing met l’accent sur des caractéristiques nouvelles, comme les bandes lumineuses pour tenter de le distinguer. Mais le marché des smartphones étant de plus en plus dominé par Apple, Samsung et les grandes entreprises technologiques chinoises, Nothing pourrait avoir du pain sur la planche s’il veut être compétitif à grande échelle.

Tags : NothingNothing Phone (1)
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.