close
ActualitésWeb

Les Anonymous blâment Kim Dotcom pour la fermeture de NinjaVideo

Les membres du mouvement hacktiviste des Anonymous ont été des énormes partisans de Kim Dotcom, notamment après que le gouvernement Américain ait stoppé Megaupload au début de l’année 2012. Le collectif a même mené une de ses plus importantes opérations à ce jour pour prendre la défense de la fermeture du site. Maintenant, le même groupe nomme Dotcom “snitch”, traduit littéralement une balance. Qu’est-il arrivé pour amener ce soudain changement ?

Pour ceux qui ont suivi la bataille juridique entre Megaupload et le DoJ (Department of Justice) aux États-Unis, si aujourd’hui les utilisateurs sont attentes de pouvoir remettre la main sur les données déposées sur le service de stockage en ligne, les dirigeants de Megaupload pensent que les États-Unis ont tout fait pour stopper le service. En effet, 2010, le gouvernement fédéral a demandé à Dotcom de garder certains fichiers sur leurs serveurs afin de les aider dans une enquête annexe. Alors que Dotcom a accepté cette demande en maintenant les fichiers sur ses serveurs, celui-ci a accusé le DoJ d’avoir utilisé ces mêmes fichiers plus tard, à titre de preuve lors de la fermeture de Megaupload en 2012.

Maintenant, c’est là que les choses deviennent intéressantes. Numerama a mentionné en novembre 2012 que certains des dossiers conservés par Dotcom pour l’enquête ont été utilisés, et ont certainement penchés dans la balance de l’éventuelle condamnation des fondateurs de NinjaVideo, un site de streaming vidéo qui est venu se greffer par la suite au service Megavideo.

En tenant compte du fait que l’article date de plus de trois mois maintenant et que Dotcom n’a pas réagit à ses accusions, les Anonymous sont venus à la conclusion que Dotcom est un traître. Voici un extrait du communiqué de presse :

In the Wired article, it outlines that in June of 2010, Dotcom agreed to keep secret a warrant by the DHS HSI IPR Center of Carpathia hosting, and was told by HSI that he was not target of the investigation, which he had in fact been a target of since January of 2010. Dotcom “cooperated” in the “spirit” of “being a good corporate citizen”, which apparently means ratting small fish out so the the top dog can stay king.Kim Dotcom thinks he can play both pirate and “good corporate citizen” at the same time, but one cannot be both.

Kim Dotcom broke the pirate code. He is a snitch, and needs to be exposed to the world as such. Hana Beshara, “Queen Phara”, has been sitting in FPC Bryan in Texas for the past year awaiting release this August because Kim willingly cooperated with this investigation, thinking he would be building a rapport with the IPR fanatics at DHS. Matthew David Howard Smith, aka (Dead1ine), founder of NinjaVideo, will be released from Butner Penitentiary in North Carolina this April.

Examinons juste comment ceci est ridicule. Jamais une fois Dotcom a prétendu être un pirate ! En revanche, ce dernier croit en un Internet libre, et pense que Hollywood doit mettre à jour son modèle pour refléter les changements apportés par l’ère numérique. Cela étant dit, il n’a jamais dit une fois que le contenu doit être libre, et préfère travailler sur des modèles économiques légitimes où les artistes sont mieux payés pour leur travail grâce à leurs fans – voir par Megabox – plutôt que par des labels.

Le problème réside ici de ce que les Anonymous voulaient que Dotcom soit, et qui est vrai. Si le groupe a pensé qu’il était le prochain grand martyr du combat des pirates pour la libre circulation de l’information, Dotcom l’est mais seulement dans une certaine mesure. Il est bien aimé par des groupes Internet, car il se bat contre ce qu’il estime être un abus de pouvoir par le lobby de l’industrie des médias. Ce que les Anonymous n’ont pas vu ou tout simplement refusé de reconnaître, c’est que Dotcom est aussi un homme d’affaires. Il essaie de faire des profits, même si ses méthodes peuvent lui attirer des ennuis.

Alors que d’un côté Dotcom a jusqu’à présent refusé de reconnaître les accusations des Anonymous – son avocat réfutant le fait qu’il a été seulement un “bon citoyen corporatif” en remettant les données, les Anonymous quant-à eux indiquent que Dotcom vendait un allié dans la lutte contre la protection des droits sur la propriété intellectuelle.

Toute cette situation pourrait évoluer selon les avancées de l’affaire de Megaupload. Beaucoup pensent que c’est seulement pour sauver son propre cul qu’il se sert de son procès en cours comme un coup de pub pour médiatiser ses nouveaux services tels que Mega et Megabox. D’autres pensent qu’il se bat pour la liberté des données !
Je ne pense pas que cette révélation sur son implication autour de NinjaVideo va changer la perception que l’on a de lui. Soit n’aime pas l’homme, soit tout simplement on pense qu’il fait de son mieux pour se sortir d’une situation désagréable…

Accordez-vous beaucoup de crédit à cet homme ?

Tags : AnonymousKim DotcomMegauploadNinjaVideo
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.