close
Périphériques

Apple pourrait équiper ses Mac et iPhone de puces en 2 nm dès 2025

Apple pourrait équiper ses Mac et iPhone de puces en 2 nm dès 2025

Selon la rumeur, Apple s’apprête à introduire des puces en 2 nm dans ses produits phares iPhone et Mac dès 2025, ce qui en ferait l’une des premières entreprises à avoir prévu de le faire.

Le prototype de puce en 2 nm a été produit par IBM l’année dernière, ce qui signifie que le processus est loin d’être prêt pour la production de masse. Selon DigiTimes Asia, le géant des semi-conducteurs TSMC a indiqué que son nœud de 2 nm ne sera pas prêt pour la production générale avant 2025.

Apple et Intel seront les premiers clients en ligne pour ce nouveau processus : de son côté, Apple a hâte de remplacer les puces 5 nm actuellement utilisées dans ses iPhone et Mac par le nouveau processeur de 2 nm. Avant d’en arriver là, TSMC continue de faire évoluer son processus FInFET 3 nm pour la seconde moitié de l’année 2022, Apple étant un client majeur pour les nouvelles puces 3 nm.

Des rumeurs contradictoires ont circulé quant à savoir si le processus de production 3 nm de TSMC avait pris du retard ou non, de sorte qu’il est difficile de savoir comment tout retard potentiel pourrait affecter le calendrier de la société pour les puces 2 nm ; 2025 est une date assez lointaine, après tout, donc tout peut arriver.

À mesure que les processeurs 2 nm se rapprochent du marché grand public, la question de savoir ce qui va suivre se pose également. À 2 nm, il s’agit en fait de transistors à peine plus grands qu’une chaîne d’atomes, et il devient physiquement impossible de les rendre beaucoup plus petits.

Vers la fin de l’évolution ?

C’est un problème que nous connaissons depuis plus de dix ans : la « fin de la loi de Moore », du nom du légendaire chef d’Intel, Gordon Moore, qui avait prédit que la densité des transistors informatiques doublerait environ tous les deux ans. C’est ce qui s’est passé au cours des six dernières décennies, mais l’industrie des microprocesseurs s’est heurtée à d’importants obstacles maintenant que nous sommes passés à l’échelle du nanomètre à un chiffre.

Au-delà, nous sommes à l’échelle du picomètre, ou du millième de nanomètre, soit environ 100 fois plus petit qu’un atome de silicium. La direction que prend l’industrie en matière d’innovation et de progrès sur le secteur des semi-conducteurs n’est pas claire, mais elle n’est certainement pas là.

Tags : AppleiPhonemac
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.