close
Mobile

Tim Cook a signé un pacte secret de 275 milliards de dollars avec la Chine pour obtenir des concessions du gouvernement

Tim Cook a signé un pacte secret de 275 milliards de dollars avec la Chine pour obtenir des concessions du gouvernement

The Information rapporte aujourd’hui que le PDG d’Apple, Tim Cook, a signé un accord de 275 milliards de dollars avec les autorités chinoises il y a cinq ans, qui a permis à Apple de revenir en tête du classement des smartphones en Chine pour la première fois en 6 ans. Après les États-Unis, la Chine est le deuxième marché le plus important d’Apple et il semble que cet accord secret conclu entre Cook et le gouvernement chinois ait été d’une importance capitale pour faire de l’iPhone le smartphone le plus vendu dans un pays où les concurrents sont nombreux.

Tim Cook a signé l’accord de cinq ans avec les Chinois en 2016 pour mettre fin à une vague de mesures réglementaires menacées contre Apple par le gouvernement chinois. Selon des documents consultés par The Information, Apple ne faisait pas assez pour aider le gouvernement chinois local. Mais l’accord que Cook a signé stipulait qu’Apple contribuerait à améliorer l’économie et les prouesses technologiques de la Chine.

Cook a signé secrètement l’accord lors d’une série de voyages qu’il a effectués sur le continent il y a 5 ans. À l’époque, il était rapporté que la véritable raison du voyage de Cook en Chine était de découvrir pourquoi le gouvernement chinois rendait difficile l’activité d’Apple en Chine. Par exemple, Apple avait été contraint de fermer iBooks et iTunes Movies dans le pays et avait perdu un procès qui l’empêchait d’utiliser le nom iPhone sur des articles autres que des smartphones.

Apple était à la croisée des chemins lors de la visite de Cook en Chine, où il devait rencontrer de hauts responsables du gouvernement, des membres de l’équipe de propagande du pays et des membres du Parti communiste. Au cours du trimestre précédent, les revenus d’Apple en Chine avaient baissé de 26 % et la publication du rapport d’Apple a entraîné une baisse de 10 % de l’action de la société. En plus de cela, les grands opérateurs de fonds spéculatifs demandaient le retrait de Cook et l’investisseur Carl Icahn a liquidé une énorme position dans Apple pour un bénéfice de 2 milliards de dollars.

Des documents internes d’Apple révèlent que Cook a « personnellement fait pression sur des responsables » en Chine au sujet des menaces pesant sur Apple Pay, iCloud et l’App Store. Cook aurait signé un « protocole d’accord » de 1 250 mots entre Apple et une agence gouvernementale chinoise appelée la Commission nationale du développement et de la réforme. Apple a accepté de faire des concessions en échange de certaines exemptions de réglementation.

De réelles concessions et une aide majeure

Dans le cadre de cet accord, Apple a accepté d’aider les Chinois à créer « les technologies de fabrication les plus avancées », d’utiliser davantage de composants provenant de fournisseurs chinois, de signer des accords avec des entreprises de logiciels du pays, d’investir directement dans des entreprises technologiques chinoises, de travailler sur la recherche avec des universités basées en Chine, de former les travailleurs technologiques les plus talentueux du pays et de contribuer à une douzaine de causes appartenant au gouvernement chinois.

Apple a également promis de dépenser dans le pays des milliards de plus que ce qu’elle dépensait déjà pour mettre en place de nouvelles installations de recherche et développement, construire des boutiques de vente et travailler sur des projets basés sur les énergies renouvelables. Les documents parcourus par The Information lui ont permis de conclure que l’accord prévoyait qu’Apple dépenserait plus de 275 milliards de dollars sur une période de 10 ans.

Si les deux parties n’avaient pas d’objection, le pacte serait automatiquement prolongé d’une année supplémentaire, jusqu’en mai 2022. D’autres documents internes ont montré que l’investissement d’Apple dans l’accord correspondait à un engagement de 275 milliards de dollars sur 5 ans au lieu de 10. Apple a pratiquement respecté le contrat et a pu utiliser sa coopération avec le gouvernement chinois pour l’empêcher de limiter les opportunités commerciales d’Apple dans le pays.

Tim Cook, pilier des discussions avec les gouvernements étrangers

Le fait qu’Apple bénéficie d’un traitement de faveur en Chine n’est pas une surprise. Ars Technica note qu’Apple contrôle les clés de chiffrement des données des utilisateurs d’iCloud, une concession extraordinaire faite par les Chinois si l’on considère que le parti communiste chinois fait habituellement pression sur les entreprises étrangères pour qu’elles cèdent leurs clés de chiffrement.

Selon The Information, Apple compte beaucoup sur Tim Cook pour conclure des accords internationaux et, lorsqu’il quittera Apple, l’entreprise pourrait avoir des problèmes pour traiter avec les gouvernements étrangers.

Tags : ApplechineTim Cook
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.