close
Mobile

Huawei pourrait contourner l’interdiction américaine et faire un retour surprise

Huawei pourrait contourner l'interdiction américaine et faire un retour surprise

L’interdiction commerciale américaine a sans aucun doute paralysé les activités de Huawei dans le domaine des smartphones dans la plupart des régions du monde. Mais comme nous l’avons appris au fil des ans, Huawei ne se laisse pas faire. Il y a eu des échappatoires, que Huawei s’est empressé d’exploiter, notamment en reconditionnant des smartphones sous de nouveaux noms afin de pouvoir continuer à les vendre avec les services Google et tous les composants matériels nécessaires.

Huawei envisagerait de confier la conception de ses smartphones à un tiers afin de contourner les sanctions américaines et de maintenir à flot son activité grand public.

Selon Bloomberg, Huawei négocie actuellement l’accord avec Xnova, une unité de la China Postal and Telecommunications Appliances (PTAC). Si l’accord est conclu, Xnova sera alors en mesure d’acheter des pièces de smartphones, comme des puces, qui sont hors de portée de Huawei depuis l’interdiction imposée par l’ancien président américain Donald Trump.

Bloomberg affirme que Xnova vend déjà certains smartphones Nova de marque Huawei sur son site de commerce électronique. Citant des personnes au fait de l’affaire, qui ont décidé de rester anonymes parce que les négociations sont toujours en cours, la publication affirme également que Xnova proposera également des appareils sous sa propre marque, basés sur les designs de la grande entreprise, ainsi que certains appareils reprenant le design de Huawei, sous sa propre marque.

Cependant, certains ingénieurs de Huawei ont déjà commencé à redessiner les circuits de certains de leurs principaux smartphones, pour les adapter aux processeurs Qualcomm ou MediaTek, a-t-on dit. Huawei s’attend à vendre au moins 30 millions d’appareils l’année prochaine.

Pas un mot pour le moment

Bloomberg rapporte également que Huawei est en pourparlers avec le fabricant chinois d’équipements de télécommunications TD Tech Ltd, qui vendrait également des appareils de sa propre marque basés sur les modèles de Huawei. Jusqu’à présent, toutes les entreprises prétendument impliquées dans ces négociations restent silencieuses sur la question, mais l’administration Trump a fait très mal à Huawei, les sanctions signifiant que les ventes des entreprises ont chuté au cours des quatre derniers trimestres.

L’entreprise a été contrainte de céder la sous-marque Honor à un consortium d’entreprises l’année dernière, mais étant donné ses récentes bonnes performances, Huawei pourrait avoir été motivé par les bonnes performances de Honor pour son nouveau mouvement.

L’octroi de licences pour la conception de ses smartphones à des sociétés tierces permettrait à Huawei de continuer à faire rentrer de l’argent tout en évitant l’épine dans le pied que constituent les États-Unis. Ainsi, les smartphones sous licence Huawei pourraient toujours avoir accès à des composants importants comme les modems 5G, les puces de TSMC et, bien sûr, les applications Android de Google.

Tags : HuaweiXnova
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.