close
Navigateurs Web

Microsoft bloque EdgeDeflector pour forcer les utilisateurs de Windows 11 à utiliser Edge

Microsoft bloque EdgeDeflector pour forcer les utilisateurs de Windows 11 à utiliser Edge

Microsoft a modifié Windows 11 dans une version preview récemment publiée, en bloquant une solution de contournement qui garantissait que certains liens qui étaient ouverts dans Edge étaient présentés dans le navigateur par défaut de l’utilisateur à la place (comme ils devraient l’être).

Comme vous le savez probablement, il existe des cas dans le système d’exploitation de bureau de Microsoft où, même si vous utilisez Chrome, Firefox ou une autre alternative comme application par défaut pour la navigation, des liens seront toujours ouverts dans Edge de temps en temps, lorsque vous cliquez dessus dans certaines applications Microsoft. Cela est dû à l’utilisation d’un protocole propriétaire de Microsoft Edge pour les liens, à savoir « microsoft-edge:// » (qui force l’ouverture dans Edge) plutôt que l’habituel « https:// ».

Un exemple évident qui vient à l’esprit est le widget « Actualités et centres d’intérêt » de la barre des tâches, qui présente divers articles d’actualité, de sport, de météo et autres, qui s’ouvrent tous dans Edge, quel que soit le paramètre par défaut du navigateur Web dans Windows.

C’est là que des applications tierces comme EdgeDeflector de Daniel Aleksandersen entrent en jeu, car pour l’instant, elles peuvent prendre ces liens « microsoft-edge:// » et les transformer automatiquement en liens normaux (« https:// ») qui s’ouvriront dans votre navigateur par défaut.

Toutefois, comme le souligne Aleksandersen dans un article publié sur son Ctrl.Blog, avec la version 22494 de la preview Windows 11 (publiée début novembre), Microsoft a modifié les choses de sorte qu’il est impossible de définir autre chose que Microsoft Edge comme gestionnaire de protocole pour les liens « microsoft-edge:// ». En bref, ces liens ne peuvent plus être redirigés du tout à partir de cette version.

Les autres navigateurs dévalués

Cela signifie également que des navigateurs comme Firefox ou Brave, qui mettaient en œuvre leurs propres versions de ce type de redirection de protocole, seront incapables de le faire, laissant Edge comme la seule voie pour ouvrir ces liens à partir des propres applications et services de Microsoft.

Il s’agit clairement d’une manœuvre de Microsoft visant à s’assurer qu’Edge continue de s’afficher pour les utilisateurs de ses propres applications ou fonctionnalités, telles que les actualités et les centres d’intérêt, et d’une manière moins que subtile de rappeler aux gens que Edge existe et qu’ils devraient envisager de le changer (diverses popups le font régulièrement pour les utilisateurs de Windows, comme nous l’avons vu par le passé — ce type de comportement n’est pas nouveau).

Il n’y a aucune raison d’effectuer ce changement, si ce n’est d’accroître la portée d’Edge, bien sûr. Et cela conduit également à une situation bizarre où même si vous bannissez complètement Edge de votre système, ces liens tenteront toujours de s’ouvrir dans un navigateur inexistant.

Insister à utiliser Edge

Aleksandersen fait remarquer : « Windows insistera pour que vous utilisiez Microsoft Edge à tort et à travers, même si vous brutalisez votre installation Windows et purgez toutes les traces de Microsoft Edge. Windows ouvrira une fenêtre UWP vide et affichera un message d’erreur au lieu de vous laisser utiliser votre navigateur Web préféré ».

Espérons que cette nouvelle mesure draconienne soit quelque chose que Microsoft reconsidérera, mais étant donné le passif, ne misons pas là-dessus.

Microsoft sait très bien qu’il est dangereux de pousser trop fort ses produits — il suffit de se souvenir de la débâcle autour de l’encouragement des utilisateurs à accepter l’offre de mise à niveau gratuite vers Windows 10 — alors espérons le meilleur en termes de liberté de navigateur dans Windows. Gardez à l’esprit qu’à ce jour, il ne s’agit que d’un changement en cours de test.

Tags : EdgeEdgeDeflectorMicrosoftWindows 11
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.