close
Mobile

Qualcomm annonce les Snapdragon 778G+ 5G, 695 5G, 480+ 5G et 680 4G

Qualcomm annonce les Snapdragon 778G+ 5G, 695 5G, 480+ 5G et 680 4G

Qualcomm a annoncé plusieurs nouvelles puces et mises à niveau, dont des puces de milieu de gamme, le Snapdragon 778+ 5G, le Snapdragon 695 5G, le Snapdragon 680 4G, et une puce d’entrée de gamme, le Snapdragon 480+ 5G. Ces nouvelles plates-formes mobiles visent à améliorer les performances des séries de milieu et d’entrée de gamme de Qualcomm et, comme leur nom l’indique, trois d’entre elles sont compatibles avec la 5G.

Celles-ci offrent ainsi plus d’options aux fabricants d’appareils lorsqu’il s’agit de choisir le meilleur processeur pour un smartphone — et, en théorie, plus de choix pour les clients lorsqu’ils cherchent à en acheter un.

La société rafraîchit souvent sa gamme de SoC une fois par an, mais elle semble avoir rompu sa tradition et l’avoir fait légèrement plus tôt pour certains de ses produits.

Qualcomm Snapdragon 778G+ 5G

En commençant par le Snapdragon 778G+ 5G, le nouveau chipset est assez analogue à son prédécesseur. Par exemple, le chipset 778G+, tout comme le chipset 778G, est basé sur les cœurs de CPU Kryo 670 de Qualcomm. Cependant, selon la société, les cœurs peuvent maintenant atteindre une vitesse d’horloge allant jusqu’à 2,5 GHz, par rapport à la vitesse d’horloge de 2,4 GHz du chipset 778G standard.

En outre, le nouveau chipset 778G+ est doté du même GPU Adreno 642 L que le chipset de la précédente génération. Qualcomm affirme toutefois que le nouveau 778G+ peut offrir des performances graphiques 20 % supérieures à celles de son prédécesseur. Les autres composants, comme le modem 5G, le fournisseur d’accès Internet et les composants d’intelligence artificielle, sont les mêmes que ceux du chipset 778 G.

Qualcomm Snapdragon 695 5G

Le nouveau Snapdragon 695 5G est également basé sur son prédécesseur, le 690 qui a été dévoilé en juin de l’année dernière. La première amélioration la plus évidente est la prise en charge de la 5G mmWave et de la 5G sub-6Ghz, la seconde est qu’il est 30 % plus rapide dans les tâches liées aux graphiques. Le CPU a également reçu une augmentation de 15 % des performances par rapport au précédent modèle, et le chipset est basé sur les cœurs Kryo 660 qui sont cadencés à 2,2 Ghz. Le GPU est le Adreno 619.

Qualcomm Snapdragon 680 4G

Parallèlement à la puce Snapdragon 695 5G, Qualcomm a également présenté une nouvelle puce 4G baptisée Snapdragon 680. Elle est basée sur l’architecture de 6 nm, dispose des cœurs de CPU Kryo 265 de Qualcomm et du GPU Adreno 610. Le chipset est également doté du sous-système FastConnect 6100, du support QC3, du fournisseur d’accès Spectra 246 et d’un modem Snapdragon X11 LTE.

Le Snapdragon 680 4G est destiné à répondre aux smartphones 4G abordables qui visent à offrir des écrans full HD+ avec une prise en charge d’un taux de rafraîchissement maximal de l’écran de 90 Hz.

Qualcomm Snapdragon 480+ 5G

Le Snapdragon 480+ 5G sera probablement le SoC le moins puissant et le moins cher du groupe présenté ici. Il est basé sur le processus de 8 nm, et il dispose du processeur Kryo 460 de Qualcomm et du GPU Adreno 619, bien qu’il soit légèrement amélioré et offre des performances plus rapides dans l’ensemble par rapport à son prédécesseur. Ce SoC est principalement conçu pour les appareils 5G abordables qui prendront en charge l’affichage full HD+ avec un taux de rafraîchissement maximal de 120 Hz, et il prend même en charge le Quick Charge 4+ de Qualcomm.

Les toutes nouvelles puces Qualcomm Snapdragon trouveront probablement une nouvelle maison dans les nouveaux appareils qui sortiront avant la fin de l’année et le premier semestre 2022. Des marques telles que Xiaomi, OPPO, Honor, HMD Global (Nokia) équiperont probablement leurs appareils les plus abordables avec ces puces, alors soyez à l’affût si vous cherchez à vous mettre à niveau.

Tags : QualcommSnapdragon 695Snapdragon 778G Plus
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.