close
Réseaux sociaux

Facebook déclare qu’il faudra du temps pour intégrer le chiffrement de bout en bout dans ses applications

Facebook déclare qu'il faudra du temps pour intégrer le chiffrement de bout en bout dans ses applications

Facebook Messenger et Instagram Direct n’ont pas encore reçu le chiffrement de bout en bout que tout le monde attend. Et alors que tout le monde s’attendait à ce qu’une telle mise à jour de sécurité arrive plus tôt dans les deux applications, il s’avère que nous devrons attendre un peu plus longtemps jusqu’à ce que cela arrive.

Et ce, parce que Facebook explique que le chiffrement de bout en bout dans ses applications n’arrivera pas avant 2022, bien que l’entreprise précise que cela n’aurait lieu que « au plus tôt ». Donc en d’autres termes, Facebook pourrait très bien repousser encore plus loin la date de sortie du chiffrement de bout en bout dans Facebook Messenger et Instagram Direct.

« Nous travaillons également dur pour apporter le chiffrement de bout en bout par défaut à tous nos services de messagerie. Cela protégera les messages privés des gens et signifiera que seuls l’expéditeur et le destinataire, pas même nous, peuvent accéder à leurs messages », explique l’entreprise dans une annonce aujourd’hui.

« Bien que nous espérions progresser davantage sur le chiffrement de bout en bout par défaut pour Messenger et Instagram Direct cette année, c’est un projet à long terme et nous ne serons pas entièrement chiffrés de bout en bout avant 2022 au plus tôt. En outre, les fonctions de sécurité que nous avons déjà introduites sont conçues pour fonctionner avec le chiffrement de bout en bout, et nous prévoyons de continuer à intégrer de solides fonctions de sécurité dans nos services ».

Facebook poursuit en expliquant que les gens veulent totalement des contrôles de confidentialité et de sécurité, et c’est la raison pour laquelle il se concentre autant sur ces mises à jour.

« Les consommateurs veulent plus de confidentialité »

Mais d’un autre côté, il est un peu surprenant de voir que Facebook a besoin de tant de temps pour apporter une mise à jour aussi importante à ses services, surtout étant donné l’importante base d’utilisateurs qui demande un chiffrement de bout en bout depuis des années déjà.

« Nous devrions envisager des moyens de donner aux gens davantage de paramètres et de fonctionnalités de confidentialité dans nos applications de messagerie. Cela nécessite également une conception de produit réfléchie et une formation des utilisateurs pour que les fonctionnalités soient faciles à trouver et à utiliser », indique Facebook.

Tags : FacebookFacebook MessengerInstagram Directsécurité
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.