Fermer
DéveloppementLangages

Selon un récente étude, l’adoption de l’HTML5 est réelle !

L’adoption par les développeurs du langage HTML5 est bel et bien réelle, selon un nouveau sondage fourni par Kendo UI. Cette enquête auprès de plus de 4 000 développeurs d’applications montre que l’adoption de la norme dans le monde augmente et n’est pas affectée par les influences extérieures.

Kendo UI est une filiale de Telerik qui se spécialise dans le développement d’applications, et notamment connue pour son framework HTML 5 et jQuery, qui va vous aider à créer des applications Web modernes, a mené cette enquête le mois dernier en mettant l’accent sur ​​l’utilisation, les attitudes et les attentes des développeurs autour de l’HTML5 et son utilisation dans le développement mobile.
Tel quel, il semble qu’il ne prône pas une approche “wait and see”. L’enquête révèle que malgré la controverse qui continue à frapper le langage concernant son utilisation, en particulier autour de sa capacité à rivaliser avec le développement d’applications native et la fragmentation potentielle des standards du Web, l’adoption et l’utilisation est à la hausse pour les applications mobiles et de bureau.

L’enquête menée par Kendo UI indique l’adoption du langage est très rapide. En fait, l’adoption semble se faire naturellement aujourd’hui puisque 51% des répondants disent que l’HTML5 est important dans leur travail de tous les jours, et 31% annoncent que ce sera le cas au cours des douze prochains mois.

Selon un récente étude, l'utilisation de l'HTML5 est réelle ! - Adoption de l'HTML5 par les développeurs dans leur travail

Qu’est-ce qui rend l’HTML5 si attrayant pour les développeurs ? Selon l’enquête, la raison principale est que c’est un langage qui leur est familier. En effet, si vous êtes capable de comprendre et produire de l’HTML de base, il est beaucoup plus facile de s’adapter au lieu d’avoir à étudier un tout nouveau langage, une toute nouvelle plateforme si vous deviez créer une application native iOS ou Android.
D’ailleurs, dans ce cas particulier, si vous souhaitiez produire une application dans les deux plus grosses plateformes mobiles, vous aurez besoin d’apprendre à programmer pour les deux plateformes. 72% des sondés ont cité la connaissance comme étant la principale raison de son utilisation, tandis que 62% ont indiqué que c’était pour sa portée et son support multiplateformes.

Selon un récente étude, l'utilisation de l'HTML5 est réelle ! - Adoption de l'HTML5 par les développeurs

Le rejet de l’HTML5 par le plus grand réseau social pour sa plateforme mobile ne semble pas avoir dissuadé les développeurs de l’utiliser. Le sondage révèle que 73% des développeurs n’ont pas vraiment été influencés sur le manque de confiance dans le langage par Facebook. Étonnamment, 52% des sondés ont dit qu’ils ne savaient même pas que l’entreprise utilisait l’HTML5 pour développer son application iOS. Cela semble mettre en évidence une notion intéressante : les applications développées en HTML5 semblent être impossible à distinguer avec celles d’origines.

Selon un récente étude, l'utilisation de l'HTML5 est réelle ! - Influence par rapport au choix de Facebook à se passer de l'HTML5

Alors que petit à petit l’adoption de l’HTML5 gagne du terrain, une chose semble être préoccupante dans tous les esprits des développeurs (71% des sondés) : la fragmentation des navigateurs. Les applications natives n’ont pas à ce soucier de cette fragmentation, car elles sont développées spécifiquement pour un dispositif. Malheureusement, ce n’est pas une situation idéale dans un monde “ouvert”. L’idée est tout de même que l’application soit exportée sur une multitude de dispositifs dans l’optique de toucher un plus grand public.

Selon un récente étude, l'utilisation de l'HTML5 est réelle ! - Une préoccupation tout de même, la fragmentation des navigateurs

Cette faiblesse est le point fort de l’HTML5 ! En effet, les applications développées avec ce langage seront prisent en charge aussi bien par les smartphones, les tablettes, que les versions de bureau ! Revers de la médaille, les développeurs auront besoin de s’assurer que l’application développée fonctionne sur Safari, Chrome, Firefox, Internet Explorer, et tous les principaux navigateurs… Cette approche est très semblable à la façon dont un site Web ordinaire serait développé.
Selon Tood Anglin, Vice-Présent des outils HTML5 et Mobile de Telerik, “en dépit de la préoccupation très réelle sur la fragmentation des navigateurs, l’enquête révèle que l’adoption et l’utilisation de HTML5 sont à la hausse, avec une facilité d’utilisation, de flexibilité et d’économies”.

En conclusion de cette enquête, on peut dire que l’HTML5 n’est pas voué à disparaître de sitôt. Au contraire, l’adopter dès aujourd’hui est viser dans l’avenir… Comme l’indique Anglin, vous y gagnerez en flexibilité et en apprentissage, tout en faisant de nombreuses économies !

Qu’attendez-vous, il faut s’y mettre !

Mots-clé : adoptionenquêteetudeHTML5
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.