close
Mobile

Les smartphones Android envoient 20 fois plus de données à Google qu’iOS à Apple

Les smartphones Android envoient 20 fois plus de données à Google qu'iOS à Apple

Le smartphone est le principal ordinateur que la plupart des gens utilisent au quotidien, une porte d’accès essentielle à l’Internet dont la plupart d’entre nous ne pourraient imaginer se passer. Mais tout ce que nous faisons sur nos smartphones n’est pas parfaitement privé. Il y a toujours une collecte de données, que ce soit par le système d’exploitation ou par les applications. L’utilisateur a plus que jamais le contrôle, notamment sur l’iPhone, où Apple a développé de nouvelles fonctionnalités pour protéger la vie privée.

Mais une nouvelle étude montre que les utilisateurs n’ont pas un contrôle parfait sur ce que les smartphones partagent avec Google et Apple. Un chercheur en informatique du Trinity College de Dublin a publié un rapport montrant que les smartphones Android envoient 20 fois plus de données à Google qu’iOS n’envoie à Apple. Google a contesté ces résultats, affirmant qu’ils reposent sur une méthodologie erronée. Apple a également déclaré que l’étude était erronée.

Apple et Google ont une approche fondamentalement différente des données. Apple est une entreprise informatique et, de plus en plus, de logiciels et de services. Cependant, contrairement à Google, Apple facture la majorité de ses produits et services. En conséquence, l’entreprise a déclaré à plusieurs reprises qu’elle n’était pas intéressée par les données des consommateurs ni par le fait de considérer ces données comme un produit.

En revanche, Google propose une grande partie de ses services de manière totalement gratuite. Pour réaliser des bénéfices, l’entreprise est avant tout une entreprise axée sur les données, où le client — et ses données — est le produit principal de Google.

Selon Ars Technica, le chercheur Doug Leith montre à quel point l’approche des deux entreprises est différente en ce qui concerne la façon dont leurs smartphones transmettent les données, ce qui reflète leur approche des données des consommateurs.

Selon Leith, Android se distingue par la quantité de données qu’il collecte. Au démarrage, un appareil Android envoie environ 1 Mo de données à Google, alors qu’iOS envoie environ 42 Ko à Apple. Lorsqu’il est inactif, Android envoie environ 1 Mo de données à Google toutes les 12 heures, alors qu’iOS envoie environ 52 Ko à Apple sur la même période. Rien qu’aux États-Unis, Android recueille collectivement environ 1,3 To de données toutes les 12 heures. Pendant la même période, iOS recueille environ 5,8 Go.

Une étude erronée ?

Il va sans dire que Google a contesté ces résultats, et un porte-parole a fait la déclaration suivante à Ars :

Nous avons identifié des failles dans la méthodologie utilisée par le chercheur pour mesurer le volume de données et nous ne sommes pas d’accord avec les affirmations de l’article selon lesquelles un appareil Android partage 20 fois plus de données qu’un iPhone. Selon nos recherches, ces résultats sont erronés d’un ordre de grandeur, et nous avons partagé nos préoccupations méthodologiques avec le chercheur avant la publication.

Cette recherche décrit en grande partie le fonctionnement des smartphones. Les voitures modernes envoient régulièrement des données de base sur les composants du véhicule, leur état de sécurité et les calendriers d’entretien aux constructeurs automobiles, et les smartphones fonctionnent de manière très analogue. Ce rapport détaille ces communications, qui permettent de s’assurer que les logiciels iOS ou Android sont à jour, que les services fonctionnent comme prévu, et que le téléphone est sécurisé et fonctionne efficacement.

Un porte-parole d’Apple a également déclaré que le rapport se trompe sur plusieurs points. Apple assure la transparence et le contrôle des données personnelles qu’elle collecte, ainsi que des protections de la vie privée contre la localisation des utilisateurs.

Malgré les protestations de Google et Apple, les recherches de Leith ne sont pas une surprise pour quiconque a suivi les pratiques de Google en matière d’extraction et de collecte de données.

Tags : AndroidAppleGoogleiOS
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.