close
PériphériquesTechnologies

A quoi faire attention lorsque l’on achète un ultraportable ?

La première chose importante est de définir ce que l’on entend exactement par “ultraportable”. En effet, certaines marques tentent de vous faire passer pour des ultraportables des ordinateurs portables classiques. Un ultraportable, tel que le XPS 13 de chez Dell que j’ai à la maison, doit pouvoir tenir dans un sac à main, un petit sac à dos voire être porté à la main sans aucune difficulté. Chaque année, de nombreuses mini-PC voient le jour. Comment faire son choix ?

A quoi faire attention lorsque l'on achète un ultraportable ?

L’écran

L’écran de votre mini-PC doit être compris entre 8 et 10 pouces. Vous pourrez ainsi le transporter aisément et lire sans trop de difficultés ce qui s’affiche sur l’écran. Si vous êtes amené à vous en servir à l’extérieur, optez pour un écran anti-reflet. Vous pourrez ainsi travailler dans votre jardin ou dans un parc en plein soleil. Certains mini-PC sont dotés d’un écran LCD.

Poids

Ensuite, il doit peser entre 900g et 1,5kg. Au-delà de 1,5 kilo, l’ordinateur commence à devenir encombrant. Attention, le poids de la batterie doit être pris en compte. Les batteries affichant les plus grandes autonomies peuvent peser autant que l’ordinateur lui-même. Le chargeur de la batterie peut aussi peser assez lourd, particulièrement ceux qui datent de quelques années.

Options

Avant de faire votre choix, vérifier que le mini-PC de vos rêves possède suffisamment de ports USB. Certains possèdent également des lecteurs de cartes mémoire. La totalité d’entre eux intègrent une carte wifi et un port Ethernet.

Système d’exploitation

Les mini-PC sont souvent dotés de Windows XP ou de Linux. Linux a l’avantage d’être gratuit ce qui fera baisser la facture mais nécessite un petit temps d’adaptation. En effet, vos logiciels classiques ne fonctionneront probablement pas dessus et vous devrez rechercher leurs équivalents avant de profiter de votre PC. L’installation de programmes peut aussi vous poser quelques difficultés. Les ordinateurs les plus récents sont équipés de Windows 7 (bientôt Windows 8). Vous trouverez certains mini-PC avec le système Vista installé. Celui-ci, trop lourd et trop lent, est largement déconseillé.

Sécurité

La petite taille des mini-PC en font des objets facilement exposés au vol. C’est pourquoi certains d’entre eux disposent de dispositifs de verrouillage : verrou type Kensington qui empêche l’ouverture de l’écran, fixation de l’e-pec à un bureau grâce à un câble antivol…

Performances

Du moment que vous vous cantonnez à des activités bureautiques ou à surfer sur internet, les performances de votre mini-PC seront identiques à celles d’un ordinateur traditionnel. Mais si vous comptez utilisez des applications graphiques ou jouez à des jeux-vidés, celui-ci devrait rapidement montrer ses limites, d’autant plus que la mémoire vive est plus faible. En particulier, les jeux manqueront de fluidité.

Autonomie

L’autonomie d’un mini-PC est très variable, de 3h à 10h maximum. Attention, ces temps sont souvent légèrement surestimés par les constructeurs. Ensuite, la taille de l’adaptateur est importante puisque si elle est trop volumineuse, vous ne pourrez pas le transporter partout. Dernier détail : la longueur du câble. Si vous travaillez dans un lieu où il y a peu de prises disponibles (généralement dans les universités), vous devrez prévoir une longueur suffisamment longue pour pouvoir recharger votre PC en cas de besoin.

Conclusion

Bon, maintenant vous avez toutes les clés en main pour choisir votre ultraportable ! Quel choix avez-vous fait ? Quels sont les critères déterminants pour vous ?

Tags : achat ordinateur portablelaptopultrabookultraportable
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.