close
Apps

Microsoft Office compatible avec les Mac équipés de la puce Apple M1

Microsoft Office compatible avec les Mac équipés de la puce Apple M1

Apple a dévoilé en début de semaine son propre processeur M1, fabriqué en interne, et les premiers appareils alimentés par celui-ci sont censés être mis en vente le 17 novembre.

Il va sans dire que les applications existantes doivent être optimisées pour fonctionner sur la puce Apple Silicon, et en tant que premier fabricant mondial de logiciels, Microsoft veut être l’un des premiers à proposer ses produits sur les nouveaux appareils d’Apple.

Un jour seulement après avoir annoncé les versions bêta d’Office pour Apple Silicon, Microsoft revient avec une annonce importante : la prise en charge de Microsoft 365 et d’Office est prête pour les appareils équipés d’une puce Apple M1.

En d’autres termes, ceux qui recevront la nouvelle génération d’appareils d’Apple pourront installer Microsoft Office dès le premier jour grâce à cette nouvelle mise à jour. Il est important de savoir que les utilisateurs de Mac doivent installer la mise à jour de novembre 2020, ou la version 16.43, pour bénéficier de la prise en charge des appareils fonctionnant sous M1.

« La dernière version des applications, notamment Word, Excel, PowerPoint, Outlook, OneNote et OneDrive, peut être installée sur les appareils basés sur l’architecture Silicon d’Apple. Pour une meilleure expérience, installez la version de novembre 2020 (build 16.43), ou plus récente. Cette version d’Office comprend les dernières optimisations pour macOS Big Sur, qui est le premier système d’exploitation à prendre en charge le Apple Silicon », explique Microsoft.

« Les processeurs Apple Silicon peuvent exécuter des applications qui sont compilées pour le chipset Intel grâce à une technologie logicielle connue sous le nom de Rosetta 2. Cette couche de traduction est automatiquement activée dans macOS Big Sur et permet aux utilisateurs d’accéder à toutes les fonctionnalités des applications de Microsoft, y compris la prise en charge de modules complémentaires tiers. Les utilisateurs finaux et les clients professionnels peuvent utiliser les méthodes existantes pour installer et déployer Office ».

Normal pour un géant comme Microsoft

Microsoft explique que la première fois que les utilisateurs lancent le nouvel Office sur le Mac Apple Silicon, ils devraient remarquer un temps de chargement plus long, bien que cela ne se produise plus par la suite. En d’autres termes, après avoir installé Microsoft Office sur un appareil équipé de la nouvelle puce M1, il faudrait jusqu’à 20 secondes pour charger la suite de productivité, mais les choses reviendraient ensuite à la normale.

« Le premier lancement de chaque application Office prendra plus de temps, car le système d’exploitation doit générer un code optimisé pour le processeur Silicon d’Apple. Les utilisateurs remarqueront que les applications “rebondissent” dans le dock pendant environ 20 secondes, le temps que ce processus se termine. Les lancements ultérieurs des applications seront rapides », explique Microsoft.

Aucune différence

Il n’y a aucune différence de fonctionnalités entre la nouvelle version de Microsoft Office et les autres versions disponibles sur macOS, car la parité des fonctionnalités a été essentielle pour le géant du logiciel.

En attendant, la société affirme qu’elle poursuit le travail sur un installateur universel qui serait disponible sur Mac. « Comme cela a été démontré lors de la conférence mondiale des développeurs Apple (WWDC) en juin 2020, nous avons déjà commencé le processus de migration des applications Mac vers des binaires universels. À l’avenir, nous supporterons nativement les puces Apple Silicon et Intel dans le même exécutable », a expliqué Microsoft.

Microsoft 365 est devenu l’une des principales sources de revenus de Microsoft, et il est assez clair que la prise en charge des nouveaux Mac basés sur l’architecture ARM dès le premier jour est une priorité. Et tout cela parce que de plus en plus de gens travaillent à domicile de nos jours pour des raisons évidentes, et l’adoption de suites de productivité comme Office 365 est le seul moyen de rester productif comme s’ils travaillaient au bureau. Microsoft elle-même a reconnu que ses produits ont enregistré une croissance massive au cours des huit derniers mois environ, révélant récemment que l’adoption des Microsoft Teams a explosé en raison du problème de santé mondial, car de plus en plus d’employés ont commencé à télétravailler.

Tags : Apple M1macOfficeOffice 2019
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.