Fermer
Mobile

Huawei vend apparemment la marque Honor, mais ne repartira pas de zéro

Huawei vend apparemment la marque Honor, mais ne repartira pas de zéro

Il y a environ un mois, des rapports en provenance de Chine indiquaient que Huawei pourrait vendre sa filiale Honor pour l’aider à poursuivre ses activités sans les sanctions. De nouveaux développements suggèrent que l’accord a effectivement été conclu.

Les médias chinois affirment que le découplage entre Huawei et Honor est en phase finale et que l’annonce officielle aura lieu vers le 20 novembre. La société indépendante Honor serait détenue par une nouvelle entreprise commune entre plusieurs grands distributeurs de smartphones en Chine — Putian, Tianyin, China Post, Aishide, etc. — et une société d’investissement issue de la SASAC de Shenzhen.

Le coût d’acquisition n’est pas mentionné, mais il devrait se situer dans une fourchette de 15 à 25 milliards de yuans, ce qui équivaut approximativement à 1,9 à 3,1 milliards d’euros. L’entreprise publique vise également une introduction en bourse dans trois ans.

Le plus grand avantage de l’accord est que Honor pourrait à nouveau avoir des relations commerciales directes avec des entreprises américaines, ce qui lui permettrait de s’approvisionner en puces auprès de Qualcomm et d’avoir accès à un véritable Android, entre autres. Comme les sanctions concernent Huawei (qui comprend également Huawei Consumer Business Group et Huawei Enterprise), une scission devrait aider Honor à les contourner.

L’accord inclurait également l’ensemble des employés, la recherche et le développement ainsi que la chaîne d’approvisionnement correspondante, de sorte que le nouveau propriétaire n’aurait pas à repartir de zéro.

Huawei va se recentrer sur le haut de gamme

La scission permettra également à Huawei de se concentrer sur le marché haut de gamme et les équipements de télécommunications, plutôt que de poursuivre des profits plus minces que les smartphones abordables de Honor. Ming-Chi Kuo, l’un des analystes les plus fiables dans le domaine des technologies grand public, suggère également que l’accord sera une situation « gagnant-gagnant » pour les fournisseurs.

Un rapport de Reuters a également mentionné que Digital China, le principal distributeur des appareils Honor, TCL et Xiaomi étaient également intéressés par l’achat de Honor. Huawei est restée muette sur les spéculations, mais elle ne devrait pas tarder à fournir des éclaircissements sur la restructuration.

Mots-clé : HonorHuawei
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.