Fermer
Navigateurs Web

La migration de Internet Explorer vers Microsoft Edge se précise

La migration de Internet Explorer vers Microsoft Edge se précise

Sur un plan purement technique, isolé de tout contexte, le nouveau navigateur Web Microsoft Edge basé sur Chromium pourrait en fait avoir beaucoup d’atouts. Il est compatible avec presque tous les sites Web, grâce au même « backend » que Google Chrome lui-même utilise, et Microsoft a ajouté des fonctionnalités qui améliorent les performances ou offrent beaucoup de confort aux utilisateurs.

Malheureusement, la perception peut faire beaucoup pour faire ou défaire un produit, quels que soient ses points forts, et l’offensive de Microsoft pour faire connaître Edge aux utilisateurs de Windows peut à l’inverse desservir sa cause.

À l’heure où Google est scruté à la loupe pour savoir comment il utilise ses propres plateformes pour obtenir un avantage, sans jeu de mots, sur ses concurrents, Microsoft semble peu soucieuse d’insérer ce qui est pratiquement de la publicité pour ses applications partout sur Windows et le Web. De telles publicités sont apparues dans le menu Démarrer et Windows Recherche et il semble maintenant que la barre des tâches pourrait être le prochain lieu de diffusion de ces publicités.

Les derniers rapports ont signalé l’apparition de l’icône Edge sur la barre des tâches, qui indique l’ouverture de Edge, même si vous utilisez déjà Edge en arrière-plan. Heureusement, des sources ont affirmé qu’il s’agit simplement d’un bug, ou plutôt du fait que Windows ne pouvait pas détecter que Edge était déjà en cours d’exécution. Le fait qu’une icône de la barre des tâches puisse soudainement faire clignoter une notification comme celle-ci est probablement une fonctionnalité à venir.

Ce qui n’est certainement pas un bug, c’est la façon dont Internet Explorer ouvrira bientôt certains sites et pages automatiquement dans Microsoft Edge.

Une migration d’IE vers Edge

Microsoft a lentement sevré les utilisateurs de son ancien navigateur Internet Explorer pendant très longtemps, allant récemment jusqu’à utiliser une mise à jour forcée de Windows pour installer son nouveau navigateur Chromium Edge sur votre PC sous Windows 10. Mais le mois prochain, Microsoft prévoit de forcer votre ordinateur à lancer automatiquement quelque 1 156 sites Web dans Edge, également — si vous essayez de lancer un site « incompatible » dans IE.

Ces sites, qui comprennent YouTube, Instagram, Twitter et d’autres sites Web « modernes » populaires sur le Web, sont jugés incompatibles avec les technologies anciennes et vulnérables d’Internet Explorer. Cela ne se produira que si IE et Edge sont tous deux installés, ce qui devrait être le cas pour tous les PC sous Windows 10 après la mise à jour October 2020 Update, bien que les administrateurs système puissent encore supprimer le comportement par défaut, du moins pour l’instant.

Étant donné qu’Internet Explorer est devenu un handicap sur le Web, il n’est vraiment pas surprenant que Microsoft essaie de pousser tout le monde à s’en débarrasser. Mais ce n’est que la dernière en date des tentatives très poussées de Microsoft de mettre Edge dans les mains de tous, créant un air de négativité autour de ce qui est par ailleurs un produit notable.

Mais si l’on considère les tentatives presque comiques de Microsoft de pousser Windows il y a quelques années, ce n’est pas surprenant.

Mots-clé : EdgeMicrosoft
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.