Fermer
Périphériques

Le premier iMac équipé d’une puce Apple Silicon A14T sera lancé au 1er semestre 2021

Le premier iMac équipé d'une puce Apple Silicon A14T sera lancé au 1er semestre 2021

Lors de sa conférence annuelle réservée aux développeurs, la WWDC, Apple a annoncé qu’elle allait passer des puces Intel à ses propres puces, Apple Silicon, pour sa gamme d’appareils Mac. De plus, la société a annoncé qu’elle lancerait le premier Mac alimenté par une puce Apple Silicon d’ici la fin de l’année 2020, ce qui signifie que nous devrions nous attendre à quelque chose dans les deux prochains mois.

Ce premier Mac devrait être un MacBook Pro de 13 pouces, si l’on en croit un rapport de Ming-Chi Kuo. Cependant, un nouveau rapport évoque qu’un iMac qui sera également alimenté par une puce Apple Silicon. Le rapport, qui émane du China Times, indique que Apple utilisera la puce A14T dans son iMac. Le Apple A14T sera un processeur de bureau, et sera uniquement présent dans l’iMac.

Le rapport mentionne également que Apple travaille sur son propre GPU, actuellement nommé « Lifuka », qui se trouvera également dans l’iMac que Apple prévoit de lancer au cours du premier semestre 2021.

Le rapport présente également d’autres puces sur lesquelles Apple travaille pour le Mac. Apparemment, la version mobile du Apple Silcion pour cette année s’appellera A14X et se trouvera dans le MacBook Pro, ainsi que dans un nouvel iPad Pro.

Toutes ces puces, y compris le nouveau GPU, seraient fabriquées par TSMC selon son procédé de fabrication de 5 nm. Ce n’est pas surprenant si l’on considère que le A14 qui se trouve dans l’iPhone 12 et que le nouvel iPad Air est une puce de 5 nm.

La question des performances

Il reste à voir comment Apple gère le passage d’une architecture x86 à ARM dans ses ordinateurs portables. Les constructeurs de Windows ont lentement essayé de le faire, mais les performances sont généralement décriées. La question qui se pose actuellement est de savoir si Apple peut réaliser quelque chose d’analogue à sa transition de PowerPC à Intel à l’époque, ou à la transition de 68 k à PowerPC encore plus ancienne.

Quoi qu’il en soit, ces informations pourraient changer la façon dont les ordinateurs macOS fonctionnent. Cela changera-t-il vos projets d’achat d’un nouvel ordinateur dans un proche avenir ? Peut-être. Si vous envisagiez d’acheter un nouveau MacBook ou iMac dans un proche avenir, il vaut mieux attendre. Les prochaines itérations de chaque ordinateur de bureau, portable ou autre appareil macOS d’Apple fonctionneront certainement mieux après le passage à une puce Apple Silicon.

Mots-clé : A14TAppleApple SiliconiMac
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.