Fermer
Apps

WhatsApp va bientôt permettre d’envoyer des médias qui s’autodétruisent

WhatsApp va bientôt permettre d'envoyer des médias qui s'autodétruisent

WhatsApp est de loin la première plateforme de messagerie sur iOS et Android, mais la société détenue par Facebook est sous pression pour améliorer encore le service, non seulement parce que les utilisateurs attendent des fonctionnalités de nouvelles générations, mais aussi parce que les concurrents ne cessent d’ajouter de nouvelles capacités à leurs applications.

Telegram est clairement le meilleur exemple à cet égard, car cette application de messagerie possède de nombreuses fonctionnalités sur lesquelles WhatsApp travaille encore.

L’une d’entre elles est l’autodestruction des messages, que WhatsApp n’a pas encore lancée, mais dont nous savons qu’elle est en cours de développement et qu’elle devrait voir le jour d’ici peu de temps.

Les messages autodestructeurs sont un moyen facile d’améliorer la protection de la vie privée et de donner aux utilisateurs un plus grand contrôle sur les données sensibles qui sont partagées dans une conversation. Sur Telegram, par exemple, les messages autodestructeurs peuvent être configurés dans un chat secret, de sorte que tous les messages sont automatiquement supprimés de tous les appareils qui participent à une conversation à un moment défini par l’utilisateur.

WhatsApp travaille également à l’introduction de fonctionnalités analogues dans sa plateforme de messagerie et, comme pour Telegram, les utilisateurs pourront configurer un minuteur pour supprimer les messages.

Une option uniquement pour les médias

Mais en même temps, WABetaInfo a découvert que WhatsApp développe également une extension de cette fonctionnalité qui nous apporterait essentiellement des médias autodestructeurs. Ainsi, alors que la fonction originale est spécifiquement destinée aux messages, cette option nouvellement découverte ne concerne que les médias comme les photos et les vidéos.

Cette fois, l’approche sera différente, et les utilisateurs n’auront pas à configurer un minuteur pour l’ensemble. Au lieu de cela, la façon dont les médias autodestructeurs vont fonctionner dans WhatsApp est beaucoup plus simple. Lorsque vous recevez une telle photo ou vidéo, le média disparaît immédiatement après l’avoir visionné ou en quittant la conversation. Aucun message n’apparaît à la place du média supprimé, et vous ne remarquerez peut-être même pas que quelque chose s’y trouvait.

Sur Telegram, les messages et les médias sont traités à peu près de la même manière. En d’autres termes, ils sont tous deux contrôlés par le minuteur défini par l’utilisateur, de sorte que vous pouvez accéder à une photo ou une vidéo spécifique dès lors que le minuteur vous le permet. Si la conversation est configurée pour supprimer automatiquement les messages au bout d’une minute, vous pouvez visualiser une photo ou une vidéo pendant une minute maximum après l’avoir reçue, après quoi elle est automatiquement supprimée.

Sur WhatsApp, les choses seront un peu différentes, de sorte que vous êtes autorisé à visualiser les médias une seule fois. Cependant, on ne sait pas encore combien de temps les photos et les vidéos resteront dans l’écran de conversation si les utilisateurs ne tapent pas ou ne passent pas à un autre écran ou à une autre application.

Simple rumeur

Selon cette dernière découverte, les médias qui expirent ne peuvent inclure que des images, des vidéos et des GIF. Cette fonctionnalité a été remarquée dans une version bêta de WhatsApp pour Android, et il va sans dire qu’il n’y a pas de date de sortie quant au moment où elle pourrait arriver dans les mains du grand public.

La nouvelle fonctionnalité sera évidemment disponible sur Android et iOS, et les médias qui arrivent à expiration seront accompagnés d’un flag spécial pour les distinguer des médias traditionnels partagés dans une conversation. Jusqu’à présent, la société propriétaire de Facebook est restée complètement fermée sur l’ajout de cette fonctionnalité.

Mots-clé : WhatsApp
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.