Fermer
Apps

Facebook aurait volé les données biométriques de 100 millions d’utilisateurs avec Instagram

Facebook aurait volé les données biométriques de 100 millions d'utilisateurs avec Instagram

Entre autres choses, Facebook est tristement célèbre pour sa sournoise collecte de données et son utilisation à des fins commerciales. Vous vous souvenez du scandale de Cambridge Analytica ? Aujourd’hui, le géant des réseaux sociaux basé à Menlo Park est accusé d’avoir volé les données biométriques privées des utilisateurs par son populaire site de micro-blogging de partage d’images, Instagram.

La plainte récemment déposée contre Facebook devant la Cour d’État de Redwood City, en Californie, affirme que l’entreprise « collecte, stocke et tire profit » des données biométriques de plus de 100 millions d’utilisateurs sur Instagram. De plus, les données biométriques contiennent non seulement des empreintes digitales, mais aussi des données faciales des utilisateurs.

Il est assez inquiétant à une époque comme celle-ci où des outils de protection de la vie privée comme l’IA Clearview existent dans le monde. De plus, Facebook a récemment déployé la fonction « App Lock » en utilisant Face ID et Touch ID pour son application « Messenger ».

Selon le procès, Instagram, qui appartient à Facebook, utiliserait un outil d’identification du visage conçu pour créer un « modèle de visage » d’utilisateurs utilisant les données faciales des smartphones. Ces « modèles de visage » sont ensuite stockés dans les serveurs de Facebook pour une utilisation ultérieure.

En outre, l’action en justice prétend également que l’outil d’identification du visage fonctionne automatiquement sur Instagram, indépendamment de la permission des utilisateurs.

À l’encontre des utilisateurs

« Une fois que Facebook a saisi les données biométriques protégées des utilisateurs d’Instagram, elle les utilise pour renforcer ses capacités de reconnaissance faciale sur tous ses produits, y compris l’application Facebook, et partage ces informations entre diverses entités », peut-on lire dans le procès.

Selon les rapports, cette initiative de Facebook pourrait leur coûter des milliards de dollars d’amendes, car elle enfreint une loi de l’Illinois sur la protection de la vie privée. Cette loi interdit le recueil non autorisé de données biométriques. Et selon la loi, le géant des réseaux sociaux pourrait devoir payer un millier de dollars pour chaque compte, ce qui portera le montant total de l’amende à 100 000 000 000 dollars, étant donné qu’il y a 100 millions de comptes Instagram en question.

Mots-clé : FacebookInstagram
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.