Fermer
Google

Gmail intègre désormais Google Chat, Rooms, et Meet

Gmail intègre désormais Google Chat, Rooms, et Meet

Fidèle à son habitude d’annoncer les choses justes après qu’elles aient été divulguées, Google a dévoilé une grande refonte de Gmail pour les utilisateurs professionnels de la G Suite, à l’approche de la conférence Google Cloud de la semaine prochaine. L’application n’est plus tant « Gmail » qu’une application unifiée pour toutes les plateformes de communication de Google : Gmail, Chat, Rooms et Meet.

Elle sera disponible en avant-première pour les clients G Suite cette semaine, et elle sera déployée pour tous les clients G Suite plus tard dans l’année. Quant à la version grand public de Gmail, il semble que peu de choses vont changer à court terme. Google affirme qu’elle « réfléchit activement à la manière et au moment de faire profiter les consommateurs qui le souhaitent de cette expérience ».

Javier Soltero, qui est arrivé chez Google en novembre dernier avec pour mission de nettoyer tout cela, le caractérise comme un « espace de travail intégré » qui devrait permettre aux employés de passer plus facilement d’un mode de communication à l’autre sans se sentir perdus. Par exemple, un jour, la boîte de discussion qui apparaît déjà dans une fenêtre de Google Docs ou de Google Meet ne sera pas une boîte supplémentaire aléatoire, mais sera plutôt intégrée à vos autres chats ou salons.

Cependant, pour l’instant le principal changement consiste simplement à mettre ces outils dans la même application (sur votre smartphone) ou fenêtre (sur votre ordinateur de bureau). Il devrait y avoir moins de rebondissements entre les onglets du navigateur et les applications. Dans un exemple, les utilisateurs sur le bureau pourront obtenir une vue avec un chat dans une colonne, un document dans une autre et un chat vidéo Google Meet passant au-dessus des deux.

Gmail les réunit tous

Bien qu’il existe actuellement dans Gmail des liens vers ces autres produits, il s’agit plutôt d’une intégration à grosse maille. C’est la prochaine étape logique pour Google, après avoir déjà intégré Google Meet dans Gmail en mai dernier.

Le fait de regrouper tous ces différents vecteurs de communication dans une seule application présente un avantage supplémentaire : la définition d’un statut « Ne pas déranger » pour chacun d’entre eux et la désactivation de leurs notifications à un seul endroit. Vous pourrez également effectuer des recherches dans les chats aussi facilement que dans Gmail. Selon Google, ces intégrations permettent aux utilisateurs de « rejoindre rapidement un appel vidéo à partir d’un chat, de transférer un message de chat vers votre boîte de réception [ou] de créer une tâche à partir d’un message de chat ».

Faciliter la collaboration

Google essaie également de rendre certaines tâches de collaboration un peu plus faciles. La distinction entre Chat et Rooms, par exemple, est un peu floue jusqu’à ce que vous réalisiez que les Rooms sont censées être des espaces plus persistants pour discuter de projets. Google ajoute des versions allégées d’autres produits G Suite aux Rooms : chacun aura ses propres zones pour les tâches et les fichiers qui lui seront assignés.

Tout comme Microsoft tire parti de sa position dominante sur Office 365 pour faire adopter Teams à ses utilisateurs, Google s’appuie clairement sur la popularité de Gmail pour promouvoir ses propres outils de collaboration. Pour les clients G Suite qui souhaitent vivre pleinement au sein de l’écosystème d’outils de Google, les nouvelles intégrations pourraient faciliter l’organisation de leur travail partagé. Pour tous les autres, il pourrait s’agir d’un ensemble d’ajouts indésirables de plus en plus difficiles à éviter.

L’objectif est maintenant beaucoup plus clair : faire des applications de communication de G Suite le point central et le principe d’organisation de tous ces autres produits. C’est une initiative qui vise clairement à se démarquer à la fois de Microsoft Teams et de Slack.

Mots-clé : Gmail
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.