Fermer
Réseau

Freebox Pop (V8) : une box avec Android TV à partir de 29,99 euros par mois

[Freebox]

Comme on pouvait s’y attendre, et malgré la situation actuelle et les règles sanitaires qui en découlent, Free vient de tenir une conférence de presse physique en extérieur. Alors que les participants ont été accueillis avec un sac contenant gel hydroalcoolique et masque, c’est bien le lancement de la nouvelle Freebox qui nous intéressait. En effet, les rumeurs circulent depuis de très longs mois sur le possible lancement d’une box de nouvelle génération : voici la Freebox Pop (V8).

Avant toute chose, le patron de Free, Xavier Niel, est monté sur la scène pour affirmer que l’entreprise aurait aimé lancer cette Freebox il y a deux mois, mais qu’à cause du confinement cela n’a pas été possible. En outre, avec un discours simple et bien rodé il a affirmé que la nouvelle Freebox arrive sur le marché avec « un prix simple, sans engagement, sans mauvaise surprise, qui ne bouge pas dans la durée ». C’est évidemment ça qui fait le succès de Free, assure-t-il.

Après une Freebox Delta critiquée pour son prix, la nouvelle Freebox Pop se dégage sur 3 points clés : la connectivité, l’accès aux contenus et le rapport qualité/prix évidemment. Comme nous en avons l’habitude, l’offre de Free se base sur deux périphériques : le serveur et le player.

Freebox Pop : serveur

Côté serveur, la Freebox Pop est un petit boîtier rond qui, comme nous avons pu le voir lors de la conférence de presse, tient dans la main. Cette Freebox est capable d’atteindre une vitesse maximum en téléchargement réel de 5 Gbit/s en fibre à partager entre tous vos équipements de la maison. Le débit maximum en upload passe lui à 700 Mbit/s. Mais, pas de Wi-Fi 6 dans la box ! En effet, Free reste sur du Wi-Fi 5 (« ac »), affirmant que c’est la norme pour nos objets du quotidien à la maison.

Comme pour aller de pair avec ce choix, Free accompagne sa Freebox Pop d’un répéteur Wi-Fi interne pour augmenter la couverture de réseau. À l’instar d’autres répéteurs Wi-Fi « mesh » simple à utiliser, le répéteur de Free dispose d’une LED qui vous aidera à le positionner parfaitement à votre domicile.

Enfin, il convient de noter que la Freebox Pop a été pensée pour réduire son empreinte environnementale : elle consomme 40 % d’énergie en moins que la Revolution ou la Mini4K.

Et le Player ?

L’autre élément indisponible de nos jours avec notre box est le player associé. De loin on dirait même une Apple TV ! Côté technique, le player va se vanter d’une diffusion de la vidéo en 4K avec les technologies HDR et Dolby Vision, d’un son Dolby audio/DTS HD et compatible Dolby Atmos. En outre, le player dispose d’un port micro SD, d’un port HDMI 2.1, du Bluetooth 5.0, de 2 Go de mémoire vive et de 16 Go de stockage interne. Le plus ? Le lecteur multimédia de la Freebox Pop est compatible ChromeCast, permettant ainsi de diffuser simplement du contenu de votre smartphone, tablette ou ordinateur sur votre téléviseur. Vous n’avez plus besoin d’acheter un Chromecast séparément.

De plus, la Freebox Pop embarque une nouvelle télécommande et une nouvelle interface TV. Niel affirme qu’il s’agit “d’une interface fluide et réactive, à toute épreuve“. Les utilisateurs accéderont à plus de 500 chaînes en live dont 220 incluses, de la VOD (Netflix, Disney+, Prime Video…) et une interface intelligente qui suit vos envies et classe les chaînes. Il y a 100 heures d’enregistrement de programmes.

Disponibilité et prix ?

Cette nouvelle Freebox Pop est disponible à 39,99 euros par mois sans engagement. Et histoire d’attirer les consommateurs, Free indique que pour la première année, la Freebox Pop sera proposée à 29,99 euros. Dernier petit plus pour les futurs abonnés Freebox Pop, le forfait Free mobile sera proposé à un tarif de 9.99 euros par mois.

La Freebox Pop est disponible dès maintenant sur le site de l’opérateur !

Mots-clé : Android TVFreeFreebox Pop
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.