close
Google

🚨 Les résultats de recherche Google tiendront compte de l’expérience de la page

Les résultats de recherche Google tiendront compte de l'expérience de la page

Google va changer la façon dont ses algorithmes classent les sites Web dans les résultats de recherche, a annoncé la société en ce début de semaine dernière. À partir du début de l’année prochaine, si votre site Web a une mauvaise « expérience de la page », il pourrait apparaître plus bas dans les résultats de recherche.

Google l’utilise comme abréviation pour un ensemble de mesures que l’entreprise est en train de développer et qui vont au-delà de la vitesse de chargement de la page. Beaucoup de choses aggravantes sur le Web ne sont pas nécessairement saisies par un simple test de vitesse, comme les pop-ups, les retards dans l’apparition de certains contenus, les sauts de contenu dans la page, et d’autres désagréments. Google ne sera pas en mesure de mesurer précisément tous ces éléments, mais il tente d’en quantifier certains.

Des changements sont également apportés à la fonction « À la une », qui affiche les articles d’actualité en tête de certaines recherches. Google abandonnera l’exigence selon laquelle les articles doivent être développés dans le format AMP que l’entreprise préconise depuis un certain temps déjà. À la place, tout article répondant à ces critères d’expérience de page pourra y figurer.

Le mois dernier, l’équipe Chrome a dévoilé un projet qui tente de quantifier certains des désagréments courants du Web : Web Vitals. Les trois premiers qu’elle suit — et que l’équipe de recherche de Google utilisera dans son classement — semblent plus techniques qu’ils ne le sont en réalité :

  1. Largest Contentful Paint (LCP) mesure la vitesse à laquelle le « contenu principal » de la page se charge — la majeure partie du texte ou de l’image que la page sert
  2. First Input Delay (FID) mesure la rapidité de réaction de la page lorsque vous cliquez pour la première fois sur un élément de la page
  3. Cumulative Layout Shift (CLS) mesure les sauts de page — par exemple, si les annonces réorganisent le texte que vous essayez de lire

Un risque ?

Ils sont mesurables d’une manière qui ne le serait pas pour d’autres expériences de page, bien que Google indique qu’elle pourrait ajouter d’autres mesures à cette liste au fil du temps. Elles ne font notamment pas référence au suivi des publicités, bien que l’équipe de Chrome ait récemment intensifié sa campagne contre les annonces qui pourraient impacter votre batterie. Améliorer l’« expérience de la page » sur le Web en utilisant la carotte/le bâton du classement de recherche Google semble être une bonne chose, mais il y a de possibles risques, notamment le fait de coder un site Web uniquement pour Google… et Chrome.

Les mesures auront également de l’importance pour les éditeurs. La section « À la une » est un site d’information très convoité. Jusqu’à présent, il était relativement simple de s’y retrouver en offrant du contenu au format AMP de Google et en adhérant aux règles de Google en matière de contenu d’actualité publié. Désormais, l’éligibilité aux « À la une » sur les mobiles sera déterminée par le fait de savoir si une page donnée obtient un score suffisant selon les critères d’expérience de Google.

Au boulot les développeurs

Pour les développeurs Web, la préoccupation la plus urgente est de s’assurer que leur site est à la hauteur. Google propose déjà quelques outils pour y parvenir et les mettra à jour avec davantage de fonctionnalités. Les ingénieurs de Google ont déclaré qu’ils ne s’attendaient pas à ce que le développeur se précipite pour apporter des modifications à son site ; il faudra attendre 6 mois avant que Google ne commence à déployer ces nouvelles mesures sur Google Recherche.

Tags : Google RechercheWeb Vitals
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.