Fermer
Mobile

Honor va passer à MediaTek au lieu des puces Kirin de Huawei

Honor va passer à MediaTek au lieu des puces Kirin de Huawei

À l’heure où Huawei et Honor se préparent à relever les défis posés par l’interdiction américaine de ses produits, le géant chinois reçoit le soutien de MediaTek. Le géant taïwanais de semi-conducteurs pourrait bien fournir des puces pour leurs futurs smartphones.

Honor s’est efforcée de promouvoir l’image d’une société indépendante, mais en regardant dans ses smartphones, personne ne pourra manquer l’ADN de Huawei sous presque tous ses aspects. Cela inclut l’un des composants les plus importants des produits de Honor, les processeurs HiSilicon Kirin qui sont maintenant au cœur de la dernière bataille entre Huawei et le gouvernement américain. Il semble que Honor va lentement faire passer ses futurs smartphones aux puces MediaTek pour éviter cette controverse, ou du moins, jusqu’à ce que Huawei soit également empêché de les utiliser.

Huawei et, par extension, Honor, n’ont jusqu’à présent utilisé que les processeurs de deux fabricants de silicium. Comme tout le monde, il a été un grand utilisateur de la plateforme Snapdragon de Qualcomm par le passé. Mais lorsque les puces Kirin de HiSilicon ont commencé à répondre aux attentes de l’entreprise, celle-ci a lentement orienté ses produits vers les puces Kirin, à la fois sur le marché du milieu de gamme, mais surtout sur le haut de gamme.

Cependant, l’avenir de Kirin est maintenant dans les limbes, le gouvernement américain ayant annoncé des règles qui ont effectivement empêché tout fournisseur ou fabricant de prendre part aux produits de semi-conducteurs qui finiront par se retrouver dans les produits de Huawei et Honor. En effet, dans le cadre des nouvelles sanctions commerciales imposées par les États-Unis, TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Co) n’a plus été autorisée à fournir de composants au Huawei Consumer Business Group. TSMC est le plus grand fabricant contractuel de puces électroniques au monde, qui réalise environ un cinquième de son chiffre d’affaires avec Huawei et ses filiales. Avec la nouvelle décision, les puces Kirin ne sont plus une option.

Qualcomm étant déjà hors jeu et HiSilicon maintenant en danger, Honor examine l’une des deux options restantes : MediaTek.

Un choix par défaut

Bien qu’elle n’ait pas pris d’engagement ou fait d’annonce concrète, Honor a maintenant publiquement déclaré son intention d’utiliser ou au moins de collaborer avec MediaTek sur ses puces 5 G. Ce serait sans aucun doute une grande aubaine pour MediaTek qui s’est efforcé de développer sa gamme de SoCs Dimensity compatible 5 G. Le fait d’avoir un grand nom comme Honor pourrait énormément améliorer son profil.

Quoi qu’il en soit, l’avenir de ses puces Kirin est incertain. Alors que le Honor X10 est livré avec le nouveau SoC Kirin 820, les futurs smartphones de la marque seront probablement alimentés par une puce MediaTek. Il a même déclaré que la société a de bonnes relations avec MediaTek, et qu’elle cherchera à renforcer cette coopération dans un avenir prévisible.

Ce n’est pas seulement Honor qui est dans la boucle. Huawei semble prendre une mesure analogue et a, pour la première fois, lancé un smartphone équipé d’une puce MediaTek sous la forme du Huawei Enjoy Z. Seul le temps dira si cette stratégie fonctionnera ou si le gouvernement américain trouvera un moyen d’empêcher même MediaTek et Samsung de faire des affaires avec Huawei et ses filiales.

Mots-clé : HonorKirinMediaTek
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.