Fermer
ActualitésWeb

Selon Bing, la plupart des gens préfèrent Bing à Google et vous met au défi avec un “Bing It On”

Bing a lancé une nouvelle campagne pour tenter de dérober quelques-uns des utilisateurs de Google, en offrant un “essai comparatif aveugle” dans le but que les utilisateurs puissent choisir les résultats qu’ils aiment mieux : ceux de Bing ou ceux de Google. Vous pouvez vous-même faire le test en cliquant sur ce lien.

Selon Bing, la plupart des gens préfèrent Bing à Google et propose un Bing It On - Bing It On

Un porte-parole de Bing a indiqué dans une publication que si la plupart des gens s’identifient comme des utilisateurs de Google, une étude indépendante commandée par Microsoft Corp montre que deux personnes contre une ont choisi les résultats de recherche de Bing par rapport à ceux proposés par Google dans des tests de comparaison aveugles. Compte tenu de ces résultats, Bing a décidé qu’il était temps de laisser aux gens la possibilité de voir par eux-mêmes qu’il y a une meilleure option à la recherche.

Selon Bing, la plupart des gens préfèrent Bing à Google et propose un Bing It On - Deux personnes contre une préfèrent les résultats de Bing par rapport à Google

Ainsi, à partir d’aujourd’hui vous pouvez cliquer et choisir les résultats de recherche Web que vous préférez en participant au défi nommé Bing It On, accessible via BingItOn.com. Après avoir effectué la recherche par un mot clé, les gens vont indiquer leur préférence quant-aux résultats de recherche affichés. Par ce biais, Microsoft souhaite montrer que la qualité des résultats de recherche de Bing a dépassé celle de Google !

Le défi se déroule en cinq rounds. Dans chacun d’eux, vous devez taper un mot-clé, en anglais pour que la recherche soit pertinente, puis tout ce que vous avez à faire est de constater la qualité des résultats à gauche et à droite et d’indiquer le “vainqueur” à l’aide des deux boutons en haut de la page Web. Si vous estimez que les résultats sont équivalents, le bouton “Draw” est fait pour vous.

Selon Bing, la plupart des gens préfèrent Bing à Google et propose un Bing It On - Sélection des meilleurs résultats

Bing va même plus loin qu’un simple site Web puisque son équipe n’hésite pas à descendre dans la rue afin de faire les tests aux gens en vidéo :

“Ce ne sont que quelques exemples des multiples changements d’algorithme que nous avons développés pour améliorer Bing au fil des ans”, indique Harry Shum, Vice-Président du pôle R&D de Bing. Il poursuit en indiquant qu’avec tous ces changements, ils ont réalisé des progrès considérables dans la qualité de la recherche. “Tandis que nous savons que nous avons encore beaucoup de travail à faire, nous pensons qu’il est grand temps d’offrir de la qualité pour la recherche”. Il espère parvenir à ce changement grâce au défi Bing It On !

Bing notes que l’outil proposé par le Bing It On exclut les annonces, et tous les autres “parasites” provenant de Bing, mais aussi de Google, et plus particulièrement son Google Knowledge Graph. Mais, ne serait-il pas plus logique et judicieux de montrer tout le chemin pour accéder aux résultats ? Google pense que le Knowledge Graph est un de ses plus grands progrès dans la recherche à ce jour. D’ailleurs, Bing pense que les caractéristiques sociales en font un moteur de recherche plus efficace.
Est-il préjudiciable de supprimer ce contenu en se concentrant uniquement sur les résultats de la recherche Web Google, qui à ce jour affiche de plus en plus moins de résultats ?

Afin de communiquer encore plus massivement, Bing it On va être promu à la télévision, mais également mis en avant sur les sites de Microsoft.

Alors, pensez-vous comme les Américains que les résultats fournis par Bing sont de meilleurs qualités que ceux de Google ?

Merci à Masa pour l’info 😉

Mots-clé : bingBing It OnGoogleMicrosoftrecherchesondage
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.