Fermer
Mobile

Le COVID-19 provoque le déclin le plus rapide de l’histoire du marché des smartphones

Le COVID-19 provoque la pire contraction de l'histoire du marché des smartphones

La pandémie de coronavirus COVID-19 a entraîné le déclin le plus rapide jamais enregistré sur le marché des smartphones au premier trimestre de l’année, selon de nouvelles données fournies par des cabinets d’analystes. Counterpoint Research et Canalys estiment tous deux que la baisse globale des expéditions mondiales de smartphones est de 13 %, bien que Counterpoint affirme que la baisse en Chine seulement a été de 27 % alors que Canalys la calcule à 18 %.

Quels que soient les chiffres que vous examinez, la situation est claire : c’est la première fois que les expéditions passent sous la barre des 300 millions depuis 2014, avec un effondrement précipité en Chine précédant la chute de la demande mondiale. « À la fin du trimestre, alors que le COVID-19 commençait à se répandre dans d’autres régions et que des mesures de confinement plus ou moins sévères étaient imposées, le pendule de la perturbation a commencé à osciller entre l’offre et la demande », écrit l’équipe d’analystes de Counterpoint dans un communiqué.

Samsung, Huawei et Apple sont toujours les trois premiers fournisseurs, et c’est Apple qui a connu la plus faible baisse des livraisons d’une année sur l’autre. Canalys et Counterpoint placent Xiaomi en quatrième position, avec une part de marché mondial de 10 % pour la première fois.

« La demande de nouveaux appareils a été réduite », déclare Ben Stanton, analyste principal de Canalys. « En février, lorsque le coronavirus était centré sur la Chine, les vendeurs se préoccupaient surtout de savoir comment construire suffisamment de smartphones pour répondre à la demande mondiale. Mais en mars, la situation a basculé. La fabrication des smartphones s’est maintenant redressée, mais alors que la moitié du monde est entrée en période de confinement, les ventes ont chuté ».

L’impact réel va venir

« Du point de vue du consommateur, à moins de remplacer un smartphone cassé, les smartphones sont principalement un achat discrétionnaire », explique Tarun Pathak, directeur associé de Counterpoint. « Les consommateurs, en ces temps incertains, sont susceptibles de ne pas faire beaucoup d’achats importants. Cela signifie que les cycles de remplacement vont probablement s’allonger ».

L’impact réel de la pandémie ne s’est pas encore fait sentir. « La plupart des compagnies de smartphones s’attendent à ce que le deuxième trimestre représente le pic de l’impact du coronavirus », dit Stanton. « Cela mettra l’industrie à l’épreuve, et certaines entreprises, en particulier les revendeurs hors ligne, disparaîtront sans le soutien du gouvernement ».

Mots-clé : AppleCOVID-19HuaweiSamsung
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.