Fermer
Mobile

Apple et Google montrent à quoi pourrait ressembler leur système de notifications au COVID-19

Apple et Google montrent à quoi pourrait ressembler leur système de notifications au COVID-19

Après avoir diffusé la semaine dernière les premières versions de l’API de notification d’exposition aux développeurs, Apple et Google ont partagé des directives et publié des exemples de conception d’interface utilisateur que les développeurs travaillant sur des applications de recherche de contacts autorisés peuvent utiliser pour mieux mettre en œuvre l’API.

Introduit pour la première fois le 10 avril, le système d’Apple et de Google suit les potentiels cas de COVID-19 par le biais de signaux Bluetooth LE, ce qui permet des notifications d’exposition rétroactives tout en utilisant des clés chiffrées pour préserver la vie privée des utilisateurs non exposés. Les entreprises se sont engagées à arrêter le système dès que la crise de santé publique sera passée.

Les images montrent divers éléments de l’application, notamment le processus d’intégration, les paramètres de notifications et l’interface lorsque l’application détecte un résultat positif. Regardez les images ci-dessous. En plus des images, les deux sociétés ont partagé des exemples de codes destinés aux développeurs afin de garantir que la vie privée des utilisateurs ne soit pas compromise. Si vous êtes intéressé, vous pouvez consulter l’exemple de code publié par Google sur GitHub.

Pour utiliser l’API de notification d’exposition, les développeurs d’applications doivent suivre certaines directives proposées par les géants de la technologie. Celles-ci comprennent : l’utilisation de l’API par les autorités gouvernementales de santé publique, la demande du consentement de l’utilisateur avant d’accéder à l’API, et le partage des résultats positifs des tests avec les autorités de santé publique.

Les applications de recherche de contacts utilisant l’API doivent recueillir le minimum d’informations nécessaires pour rendre la possible détection et leur utilisation doit se limiter à la réponse au coronavirus.

Ne pas accéder aux services de localisation

En outre, les deux entreprises déclarent que les applications de recherche de contacts ne doivent pas accéder aux services de localisation, ni même en demander l’autorisation. Les applications existantes des autorités de santé publique qui utilisent la permission de localisation n’auront pas accès à la nouvelle API.

En outre, les sociétés ont limité l’accès à l’API à une seule application par pays, afin de réduire la fragmentation. Toutefois, les pays qui gèrent la crise avec des stratégies étatiques se verront offrir un soutien. Pour en savoir plus sur le fonctionnement de ce système, consulter cet article.

Mots-clé : APIAppleCOVID-19Google
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.