Fermer
Apps

Zoom permettra aux hôtes de signaler les utilisateurs pour stopper le Zoombombing

Zoom permettra aux hôtes de signaler les utilisateurs pour stopper le Zoombombing

Dans le cadre de ses efforts continus pour renforcer la sécurité, Zoom se prépare à permettre aux hôtes de dénoncer les participants qui se comportent mal. Bien qu’il soit peu probable que vous n’en ayé pas entendu parler, Zoom est devenu un élément essentiel pour les individus et les organisations durant la pandémie du coronavirus COVID-19.

Cependant, l’entreprise a fait l’objet de critiques pour son laxisme en matière de sécurité et de confidentialité, ce qui a incité de nombreuses entreprises et organisations à interdire l’application. En conséquence, Zoom s’est engagée à respecter un moratoire de 90 jours sur les nouvelles fonctionnalités, tandis que ses équipes d’ingénieurs se sont concentrées sur les améliorations en matière de sécurité et de confidentialité.

L’un des principaux problèmes que l’entreprise a tenté de résoudre est le Zoombombing, qui consiste à permettre à un participant non invité d’accéder à une réunion. Les Zoombombers comme on les appelle ont soumis des participants légitimes à des dessins obscènes, des insultes raciales et bien d’autres choses encore.

Selon des notes sur le site de Zoom, l’entreprise publiera une mise à jour le 26 avril qui permettra aux hôtes de signaler les participants qui se sont mal comportés. “Cette fonctionnalité générera un rapport qui sera envoyé à l’équipe de Zoom Trust and Safety pour évaluer toute utilisation abusive de la plateforme et bloquer un utilisateur si nécessaire“, a déclaré Zoom dans les notes de mise à jour.

Les propriétaires de comptes et les administrateurs pourront activer ce paramètre.

C’est une nouvelle amélioration bienvenue de Zoom et devrait contribuer à améliorer l’expérience pour toutes les parties concernées.

Quelques conseils de sécurité

Comme l’utilisation de Zoom est montée en flèche lors de la pandémie COVID-19, la plateforme est devenue une potentielle cible pour toute personne néfaste. En outre, afin de prévenir le Zoombombing, la société a activé par défaut les mots de passe et les salles d’attente pour les réunions le 5 avril. Puis, Zoom a également supprimé les Meeting ID des barres de titre des réunions le 8 avril. Avant cette date, le partage de captures d’écran des réunions sur les médias sociaux pouvait exposer ce Meeting ID et permettre aux personnes non invitées de se joindre à votre réunion.

C’est d’ailleurs des éléments indispensables à activer dès lors que vous voulez démarrer une réunion. En ce début de semaine j’ai rédigé un article sur la façon de vous protéger efficacement lors d’une réunion Zoom, je vous conseille d’y jeter un oeil.

Mots-clé : ZoomZoombombing
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.