Fermer
Smartphones

L’effondrement des ventes de Galaxy S20 n’est pas seulement dû au COVID-19

L'effondrement des ventes de Galaxy S20 n'est pas seulement dû au COVID-19

Le Galaxy S20 connaît déjà des chiffres de vente plutôt décevants. Étant donné la situation mondiale, il est presque trop facile de désigner le coronavirus COVID-19 comme étant la cause. Dans une certaine mesure, cela a effectivement affecté les ventes, mais ce n’est pas la seule raison. Des sources industrielles prédisent maintenant que le Galaxy S20 se vendra en fait moins d’unités que le Galaxy S10 à la même période l’année dernière et il se peut que ce soit aussi en partie la faute de Samsung.

Pour être juste, les performances du Galaxy S10 sur le marché n’ont pas non plus été totalement satisfaisantes. Après des premiers mois explosifs, les chiffres ont baissé au deuxième trimestre 2019. La série Galaxy S20 pourrait suivre la même courbe, mais le démarrage des ventes est déjà décevant.

Nous ne savons pas exactement combien d’exemplaires la société a vendus à ce jour ou combien d’autres elle prévoit de vendre d’ici la fin de 2020, mais le total annuel est clairement peu susceptible de rivaliser avec les 36 millions, 32 millions, 38 millions et 40 millions respectivement des gammes S10, S9, S8 et S7 au cours des dernières années.

Le virus COVID-19, qui a permis de réduire considérablement le nombre de personnes se rendant dans les boutiques pour tester le nouveau smartphone, en fait parti. Cependant, en Corée du Sud, le Galaxy S20 a également bénéficié de subventions moins élevées de la part des opérateurs mobiles, ce qui a rendu la barrière d’entrée du prix très élevé. Il n’est pas certain que ces baisses sont également dues au coronavirus ou qu’elles sont le résultat d’une rupture des négociations.

Enfin, Samsung a peut-être aussi mal deviné lequel des trois modèles de Galaxy S20 se vendrait le plus.

Le Galaxy S20 Ultra le plus demandé

Elle a prédit que le Galaxy S20+, la « poule aux œufs d’or » des modèles, serait le plus demandé. Au lieu de cela, c’est le Galaxy S20 Ultra qui a suscité le plus d’intérêt, obligeant Samsung à commander davantage de composants comme le capteur ISOCELL Bright HM1 de 108 mégapixels tout en réduisant la demande pour les autres pièces du Galaxy S20. En effet, le Galaxy S20 Ultra représentait plus de 50 % de toutes les précommandes de la série S20, ce qui nous amène au pari susmentionné qui a plutôt bien fonctionné pour le premier fournisseur mondial de smartphones.

Mais alors que la popularité surprenante du Galaxy S20 Ultra est destinée à augmenter les marges bénéficiaires globales de Samsung, cela signifie également que le S20 « standard » et le S20 + ne se vendent pas aussi bien que la société initialement prévue, ce qui n’a évidemment rien à voir avec l’actuelle pandémie de coronavirus.

Cette estimation erronée s’est également produite avec le Galaxy S10 et le Galaxy S10+ l’année dernière, ce qui a entraîné une accumulation des stocks. Étant donné tous ces facteurs, y compris ce que certains considèrent comme des prix excessifs, Samsung pourrait avoir plus de mal à résister à la concurrence ce semestre.

Mots-clé : coronavirusCOVID-19Galaxy S20Samsung
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.