Fermer
Mobile

Alors que Vivo, Intel et Sony se retirent du MWC 2020, la GSMA insiste sur son intérêt

Alors que Vivo, Intel et Sony se retirent du MWC 2020, la GSMA insiste sur son intérêt

Le MWC 2020 se tiendra à la fin du mois, mais en raison des inquiétudes suscitées par l’épidémie du coronavirus, un certain nombre d’entreprises ont décidé de ne pas participer à l’événement. Aujourd’hui, Intel ou encore Vivo, et plus tôt dans la semaine, Sony et Amazon, ont ajouté leurs noms à la liste des entreprises qui ne participeront pas au MWC cette année, rejoignant ainsi des sociétés comme LG, Ericsson et NVIDIA.

Néanmoins, les organisateurs du MWC 2020 affirment que le salon ouvrira bien ses portes, même si certaines mesures sanitaires renforcées sont en place.

Vivo vient de révéler qu’elle ne participera pas au MWC dans une brève déclaration envoyée aux médias ce matin. « Vivo a surveillé de près la propagation du nouveau Coronavirus 2019-nCoV, afin d’évaluer en continu la situation et l’impact que cela pourrait avoir sur nos activités. La santé et la sécurité de nos employés et du grand public sont pour nous une priorité. Au vu de la situation actuelle, nous avons pris la décision d’annuler notre présence au MWC 2020 ainsi qu’à tout événement annexe se tenant à Barcelone au même moment ».

En outre, comme indiqué plus tôt dans la matinée, Intel a pris une décision analogue. « La sécurité et le bien-être de tous nos employés et partenaires sont notre priorité absolue, et nous nous sommes retirés du Mobile World Congress de cette année par excès de prudence », a déclaré un porte-parole d’Intel dans une déclaration publiée par Venturebeat.

Et, plus tôt dans le mois, Sony, LG, NVIDIA ou encore Amazon, ont pris une décision similaire, à savoir de ne pas participer au salon à cause du coronavirus.

De grosses mesures sanitaires mises en œuvre

Dans une mise à jour publiée sur son site Web, la GSMA — l’organisme organisateur du MWC — a déclaré que malgré l’abandon de ces entreprises très en vue, le salon se déroulera comme prévu, avec toutefois quelques mesures supplémentaires pour assurer la sécurité des participants. La GSMA indique que personne de la province chinoise de Hubei — où l’épidémie de coronavirus a commencé — ne sera admis au salon. De même, ceux qui ont récemment séjourné en Chine devront prouver qu’ils ont quitté le pays pendant 14 jours ou plus avant d’être admis au MWC — comme le MWC doit commencer dans deux semaines, cela risque de compliquer les plans de plusieurs entreprises chinoises qui prévoyaient d’y assister.

La GSMA mettra également en place des contrôles de température, et les participants devront « certifier qu’ils n’ont pas été en contact avec une personne infectée ». Elle prévoit également de doubler le support médical sur place par rapport à l’année précédente, et d’augmenter son programme de nettoyage et de désinfection « sur tous les points de contact à haut volume ». En outre, elle mettra à la disposition du public des produits de désinfection.

Il sera intéressant de voir comment les choses vont se dérouler dans les jours à venir. Avec les départs de Vivo, Intel, Sony, LG ou encore Amazon, cela porte à une petite dizaine le nombre de grands acteurs qui ne participeront pas au salon. Nous verrons si d’autres grands acteurs abandonnent et si l’engagement de la GSMA à faire du MWC 2020 un salon attrayant est une réalité qui change.

Mots-clé : coronavirusMWC 2020
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.