Fermer
Périphériques

Les puces ARM de Huawei pourraient arriver sur les PC de bureau

Les puces ARM de Huawei pourraient arriver sur les PC de bureau

Huawei fabrique déjà les processeurs Kirin qui alimentent les smartphones de l’entreprise, et l’entreprise produit également une gamme de processeurs Kunpeng basés sur l’architecture ARM pour ses serveurs. Aujourd’hui, il semble que Huawei envisage de fabriquer également des processeurs pour les ordinateurs de bureau, comme le souligne ITHome.

La nouvelle carte mère Kunpeng D920S10 de Huawei permet d’utiliser le processeur Kunpeng 920 de la société dans un ordinateur de bureau. La puce Kunpeng 920 est un processeur ARMv8 gravé en 7 nm avec une vitesse maximale de 2,6 GHz qui sera disponible en version quadricœur ou octa-core (bien que les versions serveur de la puce puissent venir avec un CPU jusqu’à 64 cœurs).

La carte D920S10 de Huawei supporte jusqu’à 64 Go de mémoire vive DDR-2400 (avec quatre emplacements pour la mémoire) et jusqu’à six disques durs SATA 3.0. Il dispose également de deux emplacements M.2 pour un stockage SSD, et de trois emplacements PCIe : 1 x PCIe 3.0 x16, 1 x PCIe 3.0 x4 et 1 x PCIe 3.0 x1.  D’autres caractéristiques incluent quatre ports USB 3.0, quatre ports USB 2.0 et un contrôleur Ethernet.

À l’heure où Huawei fait face à la menace constante des restrictions commerciales américaines qui ont déjà poussé la société à expédier certains smartphones Android sans le Google Play Store et les Google Play Services, la possibilité d’exploiter la technologie interne pour les ordinateurs pourrait s’avérer utile.

Si les restrictions commerciales imposées à Huawei menaçaient au départ l’utilisation de processeurs ARM pour ses smartphones et ses ordinateurs portables, de récentes discutions ont amené ARM à insister sur le fait qu’elle continuera à concéder sa technologie à Huawei, et à sa filiale HiSilicon, qui fabrique du silicium, après avoir déterminé que cette technologie ne faisait pas l’objet de restrictions commerciales américaines.

Pas écarté de Huawei

Mais, il n’est pas clair ce qui se passerait si Huawei était mis dans une position où elle ne pourrait pas licencier la technologie ARM ou le logiciel Windows. Alors que Huawei développe un système d’exploitation alternatif qui pourrait être utilisé sur les smartphones, les Smart TV et d’autres appareils, on ne sait pas le succès que l’entreprise aurait eu en vendant des PC sans Windows. Il existe certainement un marché de niche pour de tels appareils, mais il n’est pas certain qu’une entreprise mondiale comme Huawei veuille une part d’un marché aussi petit.

Le site Web de Huawei indique également qu’il fournira des guides de référence pour le châssis, le refroidissement et même les alimentations prises en charge, ce qui signifie que cette carte mère sera très probablement conçue pour les OEM et les ODM. La documentation de Huawei montre que cette carte mère est conçue pour plus d’applications bureautiques et un support pour Linux.

Mots-clé : ARMHuawei
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.