Fermer
Apps

TikTok est une fois de plus accusé d’avoir envoyé des données personnelles d’utilisateurs en Chine

TikTok est une fois de plus accusé d'avoir envoyé des données personnelles d'utilisateurs en Chine

TikTok est une fois de plus sous le feu des projecteurs pour la collecte des données utilisateur et leur envoi en Chine. Un recours collectif a été intenté contre la société chinoise devant le tribunal fédéral de Californie.

L’action en justice accuse la société de recueillir des données d’utilisateur privées et personnellement identifiables et de les transférer à ses serveurs chinois. Misty Hong, étudiante et résidente de Palo Alto, en Californie, a déposé une plainte contre TikTok devant le tribunal du district nord de la Californie.

Hong allègue qu’elle a téléchargé l’application en mars ou avril 2019, mais n’a jamais créé de compte. Des mois plus tard, elle a découvert que TikTok avait créé un compte à son insu. Elle a créé 5 ou 6 vidéos à l’aide de l’application, mais n’a jamais sauvegardé ou publié celles-ci. La poursuite allègue que TikTok a pris les vidéos et ses données à son insu et les a envoyées à des serveurs en Chine.

Selon le procès, les données ont été transférées à deux serveurs en Chine, dont bugly.qq.com et umeng.com. La poursuite allègue que TikTok a recueilli des informations vitales comme les contacts téléphoniques et de réseaux sociaux, les adresses électroniques, l’adresse IP, l’emplacement et plus encore.

De plus, elle utilise de gros plans de visages pour recueillir les données biométriques de ses utilisateurs. Enfin, lorsqu’un utilisateur ferme l’application, elle recueille également des données biométriques et des données d’utilisateur, allègue l’action en justice.

L’application prit pour cible

Ce n’est pas la première fois que TikTok est sous les feux de la rampe pour de mauvaises raisons. Auparavant, une étude de Tenable a montré que les arnaqueurs sur TikTok trompent les utilisateurs de trois façons différentes pour en tirer des bénéfices. Les escrocs créent des profils qui présentent des vidéos de femmes qui dansent, font de l’exercice ou dans leur vie quotidienne, dont la plupart sont volées sur des comptes Instagram et Snapchat.

Les profils sont affichés sous la page « For You » de TikTok qui est à l’origine conçue pour montrer des vidéos basées sur les vues et les likes. Le rapport explique que les escrocs utilisent un compte Snapchat distinct pour inciter leurs followers à promouvoir leurs sites de rencontres. Pour éviter que TikTok ne détecte du contenu spam, les messages sont parfois sous-titrés avec les lettres « n. u. d.e » et « k. i. ss ».

Mots-clé : chineTikTok
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.