Fermer
Smartphones

Apple pourrait lancer de nouveaux iPhone deux fois par an à partir de 2021

It may not be long before we see Mini-LED displays make their way to Apple products. While we may not see the tech featured on iPhones anytime soon, one analyst thinks that Apple will look to outfit iPads and MacBooks with Mini-LED displays as early as next year. When that happens, it could be the start of a trend for Apple, which could begin using Mini-LED in as many as 4-6 products over the next two or three years. That prediction comes from none other than analyst Ming-Chi Kuo, one of the more prominent Apple analysts out there. As reported by 9to5Mac, Kuo thinks that Apple may begin the transition to Mini-LED next year with a new version of the 12.9-inch iPad Pro. Kuo also expect that tablet to use an A14X processor and for Apple to release it at some point in Q3 2020. That iPad Pro will be followed by an updated 16-inch MacBook Pro using a Mini-LED display as well. The MacBook won’t arrive until Q4 2020, but once it’s on the shelves, Kuo expects the technology to spread to other Apple products at a fairly fast rate. Unfortunately, the 12.9-inch iPad Pro and the 16-inch MacBook are the only two Mini-LED products Kuo covered in his note to investors today. Kuo thinks that Apple has sped up plans to implement Mini-LED tech in its products, and assuming that’s true, it isn’t hard to see why since Mini-LED could have a lot of advantages over OLED displays. Not only are Mini-LED displays resistant to burn-in, but they could wind up being more power efficient too. Obviously, Kuo’s predictions aren’t hard confirmation, so approach these predictions with a fair amount of skepticism. Still, Kuo has nailed some Apple predictions in the past, so don’t be surprised to see iPads and MacBooks sporting Mini-LED displays at some point next year.

Aujourd’hui, un analyste de J.P. Morgan, Samik Chatterjee, a suggéré que 4 nouveaux iPhone étaient prévus pour l’année 2020 et 2021. Ces nouveaux appareils apparaîtront avec trois tailles d’écran différentes l’année prochaine – puis quelques changements majeurs en moins d’un an. Il y aura un modèle de 5,4 pouces en 2020, deux avec des écrans de 6,1 pouces et un iPhone plus grand avec un écran de 6,7 pouces. Ces appareils fonctionneront tous — apparemment — avec une connectivité 5G.

Ce qui est le plus important ici pour les gens qui ne possèdent pas d’iPhone, c’est l’idée qu’Apple serait assez confiante dans la force de la couverture 5G pour inclure cette technologie dans tous ses prochains smartphones. Quatre iPhone avec une connectivité 5G signifient qu’il y aura assez de couverture 5G aux États-Unis pour pousser un tel mouvement en 2020.

Les plus grands changements d’Apple en 2020 viendront de la technologie de détection 3D qui apparaîtra à l’arrière de chaque iPhone – ou du moins sur les deux modèles les plus chers. Ces capteurs permettront à la réalité augmentée de prendre de l’importance — c’est du moins ce qu’ils ont suggéré — plusieurs années après qu’Apple ait fait sa première demande publique pour que les développeurs adoptent la technologie de réalité augmentée.

Chatterjee a suggéré qu’en 2021, Apple changera sa façon d’introduire de nouveaux iPhone. Il a proposé « un changement stratégique dans la cadence de lancement avec la sortie de deux nouveaux modèles d’iPhone en 1H21 suivis de deux autres en 2H21 ».

Cela signifie deux nouveaux iPhone au cours des six premiers mois de l’année, puis deux nouveaux iPhone dans la seconde moitié de l’année. Serait-ce le moment où l’entreprise s’inscrit dans la stratégie OnePlus ? Il est plus probable qu’elle poussera un processus qui n’a pas encore été testé par d’autres sociétés (avec cette attention particulière sur les ventes) auparavant.

Un changement de stratégie de lancement

« La visibilité précoce sur les cycles de produits iPhone 2020/2021 offre des raisons supplémentaires d’être positif par rapport aux implications de volume », a déclaré Chatterjee sur MarketWatch cette semaine. Quoi qu’il en soit, changement de stratégie permettrait à Apple de lisser son traditionnel caractère saisonnier, et donnerait à l’entreprise une plus grande flexibilité pour changer ses produits dans un délai de 6 mois et concurrencer d’autres fabricants d’appareils qui lancent de nouveaux smartphones tout au long de l’année.

Depuis 2011, Apple a lancé de nouveaux iPhone majeurs en septembre et octobre, signifiant que le trimestre qui se termine en décembre est le plus important pour Apple, stimulé notamment par les fêtes de fin d’année. Si Apple devait lancer de nouveaux iPhone deux fois par an, comme le suggèrent les analystes de J.P. Morgan, ce serait un changement stratégique majeur pour la gamme de produits la plus importante d’Apple.

Mots-clé : AppleiPhoneiPhone 2021
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.