Fermer
Google

Le prochain terrain de jeu de Google est de devenir votre banque

Le prochain terrain de jeu de Google est de devenir votre banque

Google est la dernière entreprise de la technologie à entrer dans le monde financier en offrant des comptes chèques à partir de l’année prochaine. Le Wall Street Journal rapporte que le projet financier de Google, surnommé Cache, aurait des comptes gérés par Citigroup et Stanford Federal Credit Union. Les institutions financières seraient le principal centre d’intérêt de Google Cache, plutôt que le géant de la recherche crée sa propre marque financière distincte.

« Notre approche consistera à établir des partenariats étroits avec les banques et le système financier », a déclaré le directeur de Google, Caesar Sengupta, au Wall Street Journal. « C’est peut-être le chemin le plus long, mais c’est plus durable ». L’objectif consisterait à « aider davantage de personnes à faire plus de choses de manière numérique, en ligne ». Autrement dit, Sengupta a fait remarquer que Google ne plonge pas la tête la première dans la finance comme d’autres entreprises.

Alors, pourquoi se donner la peine de se lancer dans ce secteur si c’est pour laisser une grande partie des opérations bancaires aux institutions financières traditionnelles ? Eh bien, Google est évidemment en mesure d’obtenir beaucoup d’informations précieuses et un aperçu sur le comportement des clients avec l’accès à leur compte chèques, qui pour beaucoup est une bonne image de l’ensemble de la vie financière quotidienne. Google a également l’intention d’offrir des avantages pour les consommateurs et les banques, notamment des programmes de fidélisation, en plus des services financiers de base.

Google a déclaré au WSJ qu’elle ne vendrait pas les données financières des utilisateurs de comptes chèques et qu’elle n’utiliserait pas les données de Google Pay déjà établies à des fins publicitaires ou marketing.

Selon les rapports, les organismes de réglementation fédéraux se penchent déjà sur la question de savoir si Google a un avantage déloyal dans le domaine financier, étant donné ses autres produits comme Recherche, les enceintes connectées, G Suite, et plus encore.

Encore quelques questions

Les régulateurs fédéraux se méfient des grandes entreprises de technologie qui entrent sur le marché financier, comme Facebook et sa proposition de cryptomonnaie, connue sous le nom de Libra. Il y a eu un consensus bipartite sur le fait que ce n’est pas une bonne idée de voir Facebook lancer une monnaie, les républicains et les démocrates s’attaquant au plan depuis sa création cet été. Pourtant, d’autres entreprises technologiques prouvent que les finances et la technologie peuvent réussir si elles sont bien faites. La Apple Card d’Apple a reçu des critiques positives depuis ses débuts en août, grâce à son système de récompenses instantanées, à son processus de demande aisé, à ses caractéristiques de sécurité et à son accessibilité.

Offrir des comptes chèques peut sembler être une méthode intelligente par rapport aux cryptomonnaies et aux cartes de crédit, mais il est clair que Google veut augmenter ses offres financières au fil du temps au lieu de mettre la pédale d’accélérateur dès le départ.

Mots-clé : cacheCitigroupGoogle Cache
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.