Fermer
Périphériques

Le démontage du MacBook Pro (2019) de 13 pouces n’est pas encourageant

Le démontage du MacBook Pro (2019) de 13 pouces n'est pas encourageant

Comme le veut la tradition, il y a un nouveau MacBook Pro sur le marché, et le premier démontage a de mauvaises nouvelles pour ceux qui cherchent à réparer ou à mettre à jour leur ordinateur portable. Le modèle MacBook Pro (2019) de 13 pouces (avec deux ports Thunderbolt) n’a pas obtenu un score de réparation particulièrement satisfaisant de la part d’iFixit, mais il y a au moins une lueur d’espoir dans ce malheur. Alors que les précédents MacBook ne permettaient pas un accès aisé à leur pavé tactile (pour le retrait et la réparation), cet appareil facilite grandement les choses.

Le pavé tactile peut être retiré sans avoir à manipuler la batterie de l’appareil. C’est une bonne nouvelle : tout appareil qui se répare sans avoir à manipuler la batterie est une bonne chose aux yeux d’un réparateur, comme ceux de iFixit qui désossent ce nouveau MacBook Pro.

Malheureusement pour ces habitués, le reste de ce MacBook Pro n’est pas aussi facile à réparer. Cela commence par les vis Pentalobe — auxquelles, pour être juste, vous pouvez accéder avec le même tournevis Pentalobe que celui que vous avez probablement dans votre arsenal si vous avez déjà effectué des réparations analogues pour un périphérique à la pomme croquée. Cependant, pour la personne lambda, il est peu probable que vous ayez cet ustensile dans votre trousse à outils.

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de retirer la batterie pour accéder au trackpad, celle-ci est collée. C’est à peu près la pire chose qu’un fabricant puisse faire si son objectif est de permettre de futures réparations et remplacements de pièces. Mais, ce n’est pas l’objectif d’Apple.

Des composants soudés

La mémoire vive (RAM) est soudée, le SSD est soudé (là où il était auparavant propriétaire, donc, peu importe), et le clavier continue à utiliser les touches papillon. Néanmoins, iFixit confirme qu’il s’agit de la dernière version du clavier papillon. Côté positif, ce MacBook Pro est inclus dans le programme de service de clavier d’Apple dès le départ. Par conséquent, en cas de problèmes, Apple les réparera sans problème. Curieusement, les haut-parleurs sont plus petits que le MacBook Pro de 2016. Bien qu’il faille une batterie de tests pour connaître la qualité sonore de ce nouveau modèle, croisons les doigts pour que cela reste optimal.

En outre, iFixit note que le nouveau modèle a une batterie de 58,2 Wh par rapport à la batterie de 54,5 Wh de l’ancien modèle. Apple promet 10 heures d’autonomie — la même qu’auparavant — suggérant que cette augmentation de capacité peut être simplement d’alimenter la Touch Bar et le Touch ID sans faire baisser cette estimation. Enfin, Apple a également réduit la taille d’un caloduc dans le système de refroidissement.

Mauvaise note, une tradition pour Apple

En fin de compte, iFixit a donné au nouveau MacBook Pro (2019) de 13 pouces un score de réparabilité de 2 sur 10, citant des vis propriétaires, une batterie collée, de la RAM soudée et le SSD non remplaçable, qui rendent l’ordinateur portable « hostile à toute réparation ». Le seul point positif pour la réparabilité est que « le trackpad peut être retiré sans retirer la batterie ».

Rien de tout cela ne devrait vous surprendre, bien que la philosophie de conception d’Apple exclue les types de réparations que iFixit vise à faciliter.

Mots-clé : AppleiFixitMacBook Pro
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.