Fermer
Tests

Test du Galaxy S10+ : trois caméras, un écran époustouflant

Test du Galaxy S10+ : trois caméras, un écran époustouflant

Depuis le premier opus, Samsung émerveille chaque année les amoureux de la marque et les observateurs avec un nouveau produit phare du Galaxy S, s’affirmant en définitive comme un innovateur et un leader du marché des smartphones.

Le Galaxy S10 et le Galaxy S10+ sont l’aboutissement des efforts de la société : de superbes écrans Infinity sans bords, des polyvalentes caméras à triple objectif et un capteur d’empreintes digitales intégré à l’écran.

En effet, ces smartphones sont conçus pour ceux qui exigent le meilleur – et dépensent au moins 900 euros pour l’obtenir. Mais l’un de ces smartphones est-il le bon pour vous ? J’ai passé plus de deux semaines avec le modèle S10+ pour répondre à cette question.

Dans la boite :

  • Samsung Galaxy S10+
  • Câble de charge
  • Chargeur mural rapide
  • Écouteurs intra-auriculaires
  • Embouts d’écouteur petits, moyens et grands
  • Adaptateur USB-C vers micro USB
  • Adaptateur USB-C à USB-A
  • Outil d’éjection de la carte SIM
  • Guide de démarrage rapide et autres documents

Galaxy S10+: design

S’il est vrai que la plupart des smartphones modernes ont un aspect plus ou moins identique, force est de constater que les Galaxy S10 et S10+ sont de beaux smartphones. Des lignes droites, des courbes douces et des surfaces polies se mélangent dans un appareil qui fait plaisir à admirer. La seule « distraction » se présente sous la forme d’une rangée de capteurs pour la caméra arrière.

Toutes les couleurs du Galaxy S10 et S10+ ont fière allure. J’ai entre les mains le modèle « Blanc Prisme », et la lumière rebondit de manière ludique sur sa surface brillante, reflétée dans une teinte différente lorsque le téléphone est tenu à angle droit, reflétant une nuance orange. Il est vraiment dommage de devoir masquer ce superbe effet de couleur par une coque.

Mais, protéger votre Galaxy d’une manière ou d’une autre serait une bonne idée. Comme c’était le cas avec les précédents modèles Galaxy, les faces avant et arrière des S10 et S10+ sont en verre. Même si Samsung a opté pour un verre Gorilla Glass 6 plus robuste à l’avant. Néanmoins, ce n’est pas encore un gage de sécurité, même si le smartphone est maintenu ensemble et protégé par un solide cadre métallique. En fait, l’écran du Galaxy S10+ non protégé devrait vite s’érafler par une utilisation quotidienne. D’autre part, tous les modèles Galaxy S10 sont certifiés IP68, ce qui signifie qu’ils sont très résistants à la pénétration de la poussière et de l’eau.

Je dois souligner que tous les modèles Galaxy S10 sont livrés avec un protecteur d’écran préappliqué — un mince film de plastique. Bien qu’il puisse vite se rayer, il est toujours préférable d’avoir une certaine protection plutôt que de laisser exposer votre nouveau coûteux précieux — en particulier les premiers jours où vous n’avez pas encore acheté de coques.

Une coque en verre

En ce qui concerne la durabilité, Samsung propose également une version haut de gamme du Galaxy S10+ qui remplace le verre par un verre en céramique. Ce matériau haut de gamme n’est peut-être pas différent au toucher, mais résiste mieux aux égratignures.

En main, le Galaxy S10+ semble familier à tout utilisateur de Galaxy avec sa forme. Comme on peut s’y attendre d’un smartphone avec une coque en verre, c’est un smartphone qui pourra glisser assez facilement. Naturellement, le Galaxy S10 est plus confortable à manipuler que le S10+ en raison de sa taille réduite.

Malheureusement, le bouton d’alimentation sur le S10+ est placé très haut sur le bord droit du smartphone, et l’atteindre n’est pas aussi facile qu’il l’était sur le S9 +, par exemple. Il est également un peu haut sur le S10, mais ce n’est pas un problème en raison de la taille réduite du smartphone. Je suppose que Samsung l’a déplacé là-haut pour éliminer les interférences avec le bouton dédié Bixby situé de l’autre côté du smartphone.

Capteur d’empreintes digitales intégré

L’une des caractéristiques les plus intéressantes des Galaxy S10 et S10+ est sans aucun doute le capteur d’empreintes digitales intégré à l’écran (ou en dessous, plutôt). Ce nouveau type de technologie de numérisation d’empreintes digitales émet des ondes ultrasonores à votre doigt et lit les réflexions afin de créer une image tridimensionnelle. Mieux encore, le capteur se trouve à l’avant du smartphone, à un endroit facilement accessible. Les Galaxy S8 et S9 avaient leurs capteurs à l’arrière, ce qui n’était pas un emplacement idéal.

Mais jusqu’à présent, le capteur d’empreintes digitales du Galaxy S10+ n’était ni aussi rapide ni aussi fiable qu’un capteur traditionnel. Mais, le fait de retirer le film de protection d’écran d’origine a amélioré les performances du capteur, mais encore une fois, l’erreur « Pas de correspondance » apparaît plus souvent qu’il ne le devrait. Néanmoins, il convient de noter qu’une récente mise à jour logicielle a considérablement amélioré la lecture. Un autre inconvénient de cette solution est qu’il n’y a aucune indication tactile de son placement, ce qui signifie que vous devez vous fier uniquement aux indices visuels et à la mémoire musculaire pour atteindre le bon endroit.

La reconnaissance faciale est la seule autre méthode de déverrouillage sur le Galaxy S10+ qui repose sur des données biométriques, mais elle est basique. Aucune numérisation de visage en 3D n’est faite, ce qui signifie que le déverrouillage de visage sur le S10+ n’est pas aussi sécurisé que la reconnaissance faciale sur iPhone. Le scan de l’iris n’est plus disponible.

Galaxy S10+ : écran

Comme on peut s’y attendre d’un smartphone haut de gamme, les écrans des Galaxy S10 et S10+ sont magnifiques, s’étendant d’un coin à l’autre. Samsung a dû sortir des sentiers battus pour atteindre ce niveau d’immersion, car il n’a pas suffi de rogner les bords de tous les côtés. En conséquence, nous avons l’écran Infinity-O de Samsung, immédiatement reconnaissable grâce à sa petite découpe dans le coin supérieur. C’est là que réside la caméra frontale.

Un trou dans l’écran est-il réellement une meilleure solution qu’une encoche en haut de l’écran ? Eh bien, c’est une question de goût selon moi. Vous pourriez dire que l’approche de Samsung est un peu moins gênante lorsque vous regardez une vidéo en plein écran, tandis que la barre d’état ininterrompue permet d’ajuster plus de trois icônes de notification (si vous activez cette option dans « Paramètres > Notifications > Barre d’état »). D’autre part, le fait d’avoir un cercle foncé ou un ovale dans le coin supérieur gâche la symétrie du design de Samsung.

Quoi qu’il en soit, la solution peu orthodoxe de Samsung n’a pas altéré l’apparence ni les fonctionnalités des applications ou des jeux que j’ai exécutées sur le Galaxy S10+ jusqu’à présent. Ils ignorent simplement la découpe et la zone située à côté.

De brillants écrans

Laissons de côté la caméra, les écrans des Galaxy S10 et S10+ sont brillants ! Par défaut, les deux sont réglés sur une résolution de 2 280 x 1 080 pixels pour économiser la batterie et améliorer les performances. C’est ainsi que j’ai utilisé les smartphones pendant la plupart de mes tests, sans aucun problème. Mais pour une netteté maximale, les écrans peuvent être réglés sur leur résolution native de 3 040 à 1 440 pixels à partir du menu des paramètres d’affichage.

La reproduction des couleurs est très précise lorsque l’écran est en mode naturel. Mais si vous préférez des couleurs plus vives, il existe également le mode d’affichage lumineux, qui ajoute une touche de saturation sans exagérer.

La visibilité en extérieur avec le Galaxy S10 et le Galaxy S10+ est excellente, ce qui ne devrait pas surprendre connaissant l’expertise de Samsung dans ce domaine. La nuit, l’activation du filtre de lumière bleue réduit les nuances de bleu susceptibles de gâcher votre sommeil. Ce filtre a été amélioré sur la gamme S10 et a un impact moindre sur la reproduction des couleurs.

Galaxy S10+ : logiciel et interface

OneUI, le nouveau nom de la nouvelle interface utilisateur de Samsung, apporte des modifications qui ne sont pas uniquement visuelles. Basé sur Android 9.0 Pie, la surcouche ajoute des fonctionnalités supplémentaires comme la fonction de Bien-être numérique, mais le logiciel a été repensé à la base. Il est conçu autour de l’idée de simplifier l’utilisation des énormes smartphones d’aujourd’hui, ce qui constitue un pas dans la bonne direction à une époque où les écrans de 6 pouces sont devenus traditionnels. Pour atteindre son objectif, Samsung a peaufiné nombre de ses applications originales afin de proposer des éléments exploitables, tels que des boutons et des menus sur lesquels vous devez appuyer, dans la partie inférieure de l’écran. Bien sûr, c’est un concept simple, mais ça marche !

Certains écrans de l’interface utilisateur — le journal des appels et la liste des contacts, par exemple — n’ont pas encore été affectés, et il n’existe toujours pas de moyen aisé de dérouler votre panneau de notifications. Mais dans l’ensemble, il est agréable de voir Samsung améliorer les bases mêmes de son expérience logicielle.

Le mode nuit est un autre ajout bienvenu à l’expérience logicielle de Samsung. Lorsque le mode est activé, les fonds blancs des applications Samsung sont remplacés par des fonds sombres, ce qui permet d’économiser de la batterie et d’alléger les yeux. Cependant, le mode nuit n’affecte pas les applications tierces, ce qui est logique.

Par défaut, les Galaxy S10 et S10+ sont dotés de boutons à l’écran pour la navigation, mais ceux qui se sentent aventureux peuvent les désactiver et utiliser plutôt la navigation gestuelle de Samsung. C’est cool, mais à quoi ça sert ? Eh bien, puisqu’il n’y a pas de barre de navigation en bas, vous gagnez un peu d’espace à l’écran pour les applications et les jeux.

Routines Bixby et Bixby

Évidemment, l’assistant virtuel de Samsung, Bixby, est présent sur la gamme Galaxy S10. L’une de ses nouvelles capacités clés s’appelle Routines Bixby. Voyez cette fonctionnalité comme un ensemble d’instructions exécutées à un moment ou à un endroit donné. Par exemple, votre S10 ou votre S10+ peut basculer automatiquement en mode silencieux, activer son filtre de lumière bleue et mettre les notifications en sourdine après 21 h. Vous pouvez également le configurer pour lancer une application particulière lorsqu’il détecte que vous êtes dans la voiture ou connectée à un réseau Wi-Fi donné.

La partie intelligente de Routines Bixby est que des recommandations personnalisées basées sur vos habitudes d’utilisation n’apparaîtront que quelques jours après l’activation de la fonctionnalité (car elle est désactivée par défaut). Les routines sont entièrement personnalisables, ce qui signifie que vous pouvez créer la vôtre à partir de zéro.

Et en parlant de Bixby, le bouton dédié Bixby sur le côté peut maintenant être remappé — une fonctionnalité que les fans exigent depuis des années. Même si un simple appui ouvre toujours l’assistant de Samsung, vous pouvez configurer un appui double pour ouvrir une application fréquemment utilisée (ou inversement : appuyer une seule fois pour n’importe quelle application, appuyer deux fois sur Bixby). Toutefois, le bouton ne peut pas être complètement désactivé, et maintient Bixby Voice toujours ouvert.

Galaxy S10+ : performances

Pas de surprise, les Galaxy S10 et S10+ sont dotés des composants phares que les flagships Android peuvent obtenir aujourd’hui. Cela inclut une puce Snapdragon 855 pour les unités vendues aux États-Unis ou une puce Exynos 9820 pour les unités vendues à l’étranger, dont la France. Bien que je ne puisse pas comparer avec le modèle Snapdragon, je peux dire que le Exynos 9820 gère parfaitement tout ce que je lui demande, que ce soit du montage vidéo ou des jeux.

Samsung a également ajouté un système de refroidissement à chambre de vapeur dans le S10+ — un large tuyau en cuivre, conçu pour évacuer la chaleur de la puce. Cela lui permet de fonctionner plus rapidement pendant de plus longues périodes tout en manipulant des charges plus intenses. Le S10 a un système de refroidissement plus simple.

La mémoire vive (RAM) commence à 8 Go pour les deux smartphones, ce qui est plus que suffisant pour l’utilisateur Android lambda. Cependant, ceux qui exigent ce qu’il y a de mieux ou qui utilisent le mode DeX de Samsung peuvent souvent envisager la variante 12 Go du Galaxy S10+.

Le stockage commence à 128 Go, mais des variantes avec 512 Go sont également en vente. Même un monstrueux modèle de 1 To du S10+ peut être acheté (on ne le retrouve pas en France). Et avec les deux, vous obtenez toujours un emplacement pour carte micro SD  !

Qualité sonore

Comme leurs prédécesseurs, les Galaxy S10 et S10+ sont livrés avec des haut-parleurs stéréo. Le son est agréable, en particulier dans la plage vocale, tandis que la musique est accompagnée par une bonne quantité de basses (pour un smartphone).

La série Galaxy S10 est livrée avec un jeu d’écouteurs intra-auriculaires « AKG » qui se branche sur la prise casque de 3,5 mm. À en juger par leurs propriétés audio, ces écouteurs sont identiques aux écouteurs fournis avec la série Galaxy S9 de l’an dernier, ce qui est une bonne chose.

Galaxy S10+ : caméra

Les caméras arrière des Galaxy S10 et S10+ sont pratiquement identiques et, pour la première fois sur un produit phare de Samsung, nous n’avons pas une, pas deux, mais trois caméras à l’arrière. Au centre se trouve la caméra principale avec un angle de vue standard, tandis que sur les côtés se trouvent une caméra super grand-angle et une caméra de téléobjectif qui rapproche votre sujet 2 fois sans perte de qualité majeure.

Bien que Samsung ne soit pas le premier fabricant de smartphones à adopter ce type de configuration, on peut néanmoins être extrêmement satisfait, car un tel agencement est non seulement utile, mais aussi amusant à jouer. Et, vous n’avez pas besoin d’être un expert pour apprécier la flexibilité qu’il procure. Il faut toutefois être conscient des limites de ces caméras supplémentaires, notamment leur sensibilité plus faible à la lumière et la distorsion — comme une GoPro — introduite par l’objectif super grand-angle. Et bien que ces deux caméras supplémentaires soient excellentes, il est probable que vous utiliserez toujours la caméra principale la plupart du temps.

À l’avant du Galaxy S10+, nous avons une configuration à double caméra frontale. L’une d’elles est un capteur principal de 10 mégapixels avec un autofocus et une possibilité de filmer en vidéo 4K, tandis que le capteur secondaire est un capteur de profondeur qui facilite la création d’effets de profondeur lorsque le mode « Portrait » est appliqué. Sur le S10, seul un capteur de 10 mégapixels est disponible.

L’interface utilisateur de l’appareil photo de Samsung n’a pas beaucoup changé, bien que l’on retrouve un nouvel ensemble de boutons permettant de basculer entre le mode classique, téléobjectif et grand-angle.

Qualité d’image

Après avoir pris des dizaines et dizaines de photos et comparé plusieurs smartphones du marché, je suis clairement satisfait des performances de l’appareil photo. Les images capturées par les Galaxy S10 et S10+ se distinguent par des détails nets et un bruit bien filtré. Cependant, leur apparence générale est grandement affectée par la fonction d’optimiseur de scène de Samsung, activée par défaut (et pouvant être désactivée). Pour ce faire, elle détecte le type de scène que vous photographiez, et ajuste les paramètres de l’appareil photo à votre guise. À mon goût, certains rendus (notamment des paysages) étaient trop saturés.

En outre, au lieu d’avoir un mode nuit dédié, comme le font d’autres smartphones haut de gamme, les Galaxy S10 et S10+ s’appuient sur leur optimiseur de scène pour gérer les situations de faible luminosité. Il n’y a pas de retard notable dû au traitement d’image supplémentaire. Cependant, ce qui est remarquable est le peu de bruit numérique. Dans l’ensemble, les images faiblement éclairées sont très belles, avec des reflets et des points forts domptés dans les zones sombres.

La prise de vue avec le téléobjectif vous offre un zoom 2x sans dégradation de la qualité, et le résultat est superbe, tant que vous avez assez de lumière. Quant à la caméra grand-angle, elle est idéale pour les prises de vue dans des endroits restreints, tels que les bars et les cafés, ou pour adapter des paysages majestueux en un seul cliché. Cependant, vous verrez davantage de bruit et moins de détails dans les scènes faiblement éclairées. Et comme la caméra n’a pas d’autofocus, elle ne convient pas pour les gros plans.

Selfies

Les smartphones Galaxy S10 sont parmi les rares téléphones qui ont une caméra frontale avec un autofocus. Et cela fonctionne rapidement. Les selfies sont superbes dans l’ensemble. Activé par défaut, le mode Beauté couvre les petites imperfections et la force de l’effet peut être augmentée ou réduite. Le mode HDR automatique compense les éclairages inégaux.

Vidéo

Les Galaxy S10 et S10+ peuvent enregistrer de superbes vidéos avec une résolution pouvant atteindre 4K et 60 images par seconde. La qualité d’image est vraiment bonne, comme prévu. La véritable superpuissance des Galaxy S10 et S10+ réside dans leur capacité à basculer entre les caméras arrière à la volée. Si vous souhaitez effectuer un zoom arrière, passez simplement à la caméra grand-angle et si vous souhaitez vous rapprocher, vous pouvez effectuer un zoom avant en utilisant la caméra téléobjectif.

Samsung a ajouté la possibilité de filmer des vidéos HDR10 + avec la gamme Galaxy S10. Le fait d’activer cette option produit une séquence avec un peu plus de détail.

Galaxy S10+ : autonomie

Le Galaxy S10+ est livré avec une batterie d’une capacité de 4 100 mAh, l’une des plus grandes jamais installées dans un smartphone Samsung. Néanmoins, vous pourriez être déçu de « seulement » avoir 8 heures d’autonomie. Rassurez-vous, cela reste néanmoins une excellente métrique. Le Galaxy S10+ dure facilement une journée d’utilisation intensive !

Comme prévu, les téléphones sont livrés avec un chargeur rapide dans la boîte. Les temps de recharge complets sont loin de battre des records, mais ils marquent une amélioration par rapport aux galaxies haut de gamme de l’année dernière.

Mais la fonctionnalité de chargement la plus particulière sur les Galaxy S10 et S10+ s’appelle « Wireless PowerShare ». En un mot, les smartphones peuvent non seulement se recharger rapidement sans fil, mais également recharger sans fil d’autres appareils, y compris des smartphones et des accessoires. Très pratique pour recharger vos écouteurs Galaxy Buds ou votre Galaxy Watch. Cependant, charger d’autres smartphones par la technologie Wireless PowerShare est lent, et votre batterie va se décharger plus rapidement que l’autre en gagne.

Galaxy S10+ : verdict

Samsung souhaitait créer quelque chose de remarquable pour le 10e anniversaire de la gamme Galaxy, et elle a réussi. Les Galaxy S10 et Galaxy S10+ ressemblent à des smartphones de demain avec leur magnifique écran et le capteur d’empreintes digitales incrusté. L’expérience logicielle a du sens, et je suis heureux de voir Samsung l’aborder sous un angle plus pratique, plutôt que de simplement la gonfler de fonctionnalités simplement dans l’intérêt de les avoir. Et non moins important, le matériel derrière ce logiciel est le plus puissant que vous puissiez obtenir sur un smartphone Android aujourd’hui.

Bien sûr, il y a encore des imperfections, mais dans la plupart des cas, vous allez être convaincu. Peut-être que la seule chose que j’espère voir améliorer est le capteur d’empreintes digitales dans l’écran. Ses performances ont été considérablement améliorées grâce aux mises à jour logicielles, mais le système ne semble toujours pas aussi rapide ni aussi fiable qu’un système traditionnel.

Si vous êtes partagé entre les deux smartphones, sachez qu’avec le plus grand S10+, vous disposerez de plus d’espace sur l’écran, d’une meilleure autonomie, et de meilleurs selfies.

Noter cet article

Design 9
Écran 9.5
Performances 9
Logiciel 8.5
Autonomie 9
Prix 8.5

Résumé

8.9 Très bon Le Galaxy S10+ est le nouveau smartphone phare de Samsung pour 2019, contribuant à perturber la similitude des dernières générations de smartphones Samsung. Son écran de 6,4 pouces est si grand que la caméra frontale est incrusté dans l'écran, tandis que sa caméra arrière à triple objectif peut prendre des photos ultra-larges. Et même si vous ne le voyez pas, le capteur d’empreintes digitales incrusté dans l’écran est une caractéristique cachée indispensable, tandis que la technologie Wireless PowerShare pourrait être hautement appréciée par vos amis.

Mots-clé : Galaxy S10Galaxy S10 PlusSamsung
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.