Fermer
Maison connectée

Amazon et Google acceptent de prendre davantage en charge les services de streaming vidéo

Amazon et Google acceptent de prendre davantage en charge les services de streaming vidéo

La route a été longue et frustrante pour ceux qui possèdent les appareils d’Amazon et veulent accéder aux services de streaming de Google, et vice versa. Mais, il semble que les deux géants aient accepté d’enterrer partiellement la hache de guerre, et de faire une trêve.

Le 18 avril dernier, les deux sociétés ont conjointement annoncé que « dans les mois à venir », il y aura un support multiplateforme pour les services de streaming vidéo, y compris Prime Video sur Chromecast et Android TV, et le support officiel de YouTube pour Amazon Fire TV, et les Smart TV avec Fire TV intégrée. Alors que Prime Video était déjà disponible sur un nombre limité d’appareils Android TV, la prise en charge de cette plateforme va maintenant s’étendre.

La querelle entre Amazon et Google a pris plusieurs tournures au cours des années et a vu Amazon refuser de commercialiser certains appareils de Google, tels que les Chromecasts, sur ses tablettes de boutiques virtuelles. De son côté, Google a riposté en retirant l’accès à YouTube de périphériques tels que le Amazon Echo Show.

Et bien que l’annonce initiale indique clairement que les relations entre les deux sociétés ont commencé à s’améliorer, ce n’est pas encore le grand amour fou que nous aimerions tous voir. Par exemple, aucune des deux sociétés n’a fourni de date précise pour le retour de YouTube sur le Echo Show, ni pour la mise à disposition sur Amazon d’un plus grand nombre d’appareils Google.

Un intérêt gagnant-gagnant

Qu’en est-il des raisons derrière l’annonce de ce mois-ci ? Mettez ça sur le compte de l’intérêt personnel. Le secteur du streaming vidéo, qui connaît déjà une forte concurrence, est sur le point de devenir beaucoup, beaucoup plus tendu en raison de l’arrivée imminente de Apple TV+, et Disney+. On s’attend à ce que les deux services soient disponibles sur une large gamme de dispositifs de streaming, y compris la gamme de périphériques Roku, et sur la plupart des principales plateformes Smart TV. Les consommateurs seront donc confrontés au choix de l’appareil qu’ils utiliseront et des services de streaming auxquels ils s’abonneront. Si ce choix finit par empêcher l’accès à Prime Video ou à YouTube, cela pourrait nuire aux deux entreprises.

Alternativement, si les gens pensent qu’il n’y a aucune raison de croire que leur appareil Chromecast ou Fire TV fonctionnera correctement avec Prime Video et YouTube dans un avenir prévisible, ils peuvent simplement choisir d’acheter un Roku, qui offre un support pour pratiquement chaque plateforme de streaming. Google et Amazon pourraient tous deux être perdants.

Mots-clé : AmazonGoogle
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.