Fermer
Smartphones

Le Meizu 16s est un retour en arrière, bien qu’alléchant

Le Meizu 16s est un retour en arrière, bien qu'alléchant

De nos jours, presque tous les smartphones premium ont une astuce matérielle utilisée pour réduire le nombre de bords autour de l’écran. Si vous ne disposez pas d’encoche, de découpe dans l’écran, d’une caméra rétractable ou d’un slider, vous pourriez être considéré comme une entreprise obsolète, ou que vous vous intéressez davantage au marché du milieu de gamme. Bien sûr, cela n’a toujours pas été le cas. Cela semble être le message que Meizu envoie avec le Meizu 16s, un smartphone haut de gamme sans fioritures ni gadget, à un prix abordable.

Cela ne veut pas dire que le Meizu 16s n’est pas joli. Selon votre sensibilité pour le design, votre smartphone pourrait ressembler à un smartphone d’une époque révolue ou à une bouffée d’air frais. Il reste encore quelques bords d’écran, en particulier au niveau du menton (bord sous l’écran) et en haut de l’écran. Il s’agit d’une dalle AMOLED de 6,2 pouces d’une résolution de 2 232 × 1 080 pixels. Mais une telle conception lui a permis de loger une caméra frontale de 20 mégapixels avec prise en charge du mode HDR.

À l’intérieur, le Meizu 16s est aussi puissant qu’un flagship de 2019. On retrouve le processeur Snapdragon 855 de Qualcomm, avec 6 ou 8 Go de RAM et 128 Go de stockage rapide UFS 2.1. La batterie d’une capacité de 3 600 mAh peut rapidement se charger avec la technologie 24 W mCharge de Meizu. Et il tourne sous Android 9 Pie, bien qu’avec la surcouche Flyme 7.3 de Meizu, bien sûr.

Néanmoins, cela ne veut pas dire que le smartphone est démodé. Il possède un capteur d’empreinte digitale intégré à l’écran et des optimisations basées sur l’IA. Le capteur Sony IMX586 de 48 mégapixels est, bien sûr, l’un des derniers capteurs mobiles du moment, et il est assisté par un capteur grand-angle d’une ouverture f/2.6 de 20 mégapixels. Il a même un mode de scène « Dual Super Night », mais reste à voir comment il se comportera par rapport aux derniers flagships du marché.

Un smartphone équilibré

Malheureusement, Meizu a mis à l’écart des caractéristiques appréciées, bien que peu à peu délaissées au fil des années. Par exemple, il n’y a pas de capteur de carte micro SD. Autrement dit, cela signifie que vous êtes bloqué avec 128 Go de stockage interne. De plus, il n’y a pas de prise casque, très appréciée par les audiophiles.

Finalement, le Meizu 16s semble être un produit phare bien équilibré, adouci par son prix de 3 198 RMB (425 €) pour le modèle de 6 Go de RAM, et de 3 498 RMB (465 €) pour la configuration de 8 Go de RAM. Les fans chinois de Meizu pourront également mettre la main sur une configuration avec 8 Go de RAM et 256 Go de stockage au prix de 3 998 RMB (530 €). Reste à savoir si nous verrons ce dernier arriver sur le marché français.

Mots-clé : MeizuMeizu 16s
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.