close
Tests

Tour d’horizon du Samsung Galaxy S III : C’est le téléphone que vous êtes en droit d’attendre…

Le Samsung Galaxy S III est le téléphone Android du moment et à bien des égards. Beaucoup de gens sont impatients de voir sur les étagères des revendeurs celui-ci, afin d’en prendre possession. Le prendre ? Vous ne serez pas déçu…
Les fonctionnalités du logiciel jumelées avec un superbe écran et des spécifications qui peuvent rivaliser avec n’importe quel autre dispositif mobile sur le marché, ne font pas de doute que ce nouveau smartphone est une réussite pour Samsung. Si esthétiquement il n’a rien d’extraordinaire par rapport à la concurrence, notamment avec un boîtier en plastique le rendant un peu rustique, il deviendra redoutable lors de son utilisation quotidienne.

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Samsung Galaxy S III :

  • Écran tactile Super AMOLED HD de 4.8 pouces (1280 x 720)
  • Processeur quad core Exynos cadencé à 1.4 Ghz
  • 1 Go de RAM
  • 16 Go ou 32 Go d’espace de stockage + port microSD (maximum 64 Go)
  • Capteur rétro-éclairé de 8 mégapixels avec stabilisateur mécanique
  • Capteur frontal de 1.9 mégapixels
  • WiFi n, DLNA, Bluetooth 4.0, 3G+
  • Port MHL, GPS, NFC, Accéléromètre, Gyroscope, Boussole
  • Batterie de 2 100 mAh
  • 133 grammes
  • Google Android 4.0 “Ice Cream Sandwich” + TouchWiz

Matériel / Design

Comme je l’ai brièvement mentionné, le Galaxy S III est presque entièrement constitué de plastique, sauf pour le revêtement Gorilla Glass 2 venant recouvrir l’écran en façade. La conception est destinée à être inspirée par la nature, mais cela semble ridicule compte tenu de tout le plastique que l’on peut retrouver sur le mobile… On pourra noter que le smartphone ne dispose d’aucune ligne droite et brute, mais plutôt de coins arrondis et des bords amincis.

Quant-au plastique au dos il a un look brossé, mais la coque se veut très lisse et accroche rapidement la saleté, la poussière et autres particules inesthétiques.

Le téléphone est incroyablement mince (8.6 mm), compte tenu de la taille de l’écran, et avec un poids de 133 grammes, cela rend le téléphone super léger, peut-être un peu trop ? Vous savez le genre de réflexion pour un téléphone bon marché… Encore une fois, la matière plastique est certainement en cause.

Maintenant, je comprends que la construction de ce téléphone avec du métal ou certains autres matériaux auraient rendu l’utilisation de ce dernier un peu plus difficile. En effet, il y a de multiples émissions radios dans ce smartphone, une puce NFC, etc, et le tout fonctionne parfaitement. Avec une coque en métal, la même efficacité de connectivité serait beaucoup plus difficile à réaliser.

Un bouton allongé “Home” se trouve juste en dessous l’écran, avec de part et d’autre des boutons tactiles permettant de revenir en arrière et d’accéder au menu d’une application. Sur le bord gauche, on retrouve le bouton de volume, le bouton de verrouillage étant sur la droite. Sur le coin supérieur gauche, une prise casque 3,5 mm vient s’incruster dans le mobile. L’appareil photo à l’arrière du téléphone est carré avec une grille pour le haut-parleur à droite, et un Flash LED à sa gauche.

Au dos, on va retrouver une batterie de 2100 mAh, qui selon Samsung permet de tenir 11 heures, ce qui n’est pas si mal pour un smartphone aujourd’hui… Espérons voir rapidement venir une nouvelle technologie afin de ne plus être obligé de recharger tous les jours son mobile, ou encore d’être en rade quand on en a besoin… Pour les puces on va retrouver un emplacement pour micro SIM et un accès micro USB permettant d’augmenter la capacité de stockage de votre mobile à 64 Go, le rendant ainsi opérationnel pour tous les amateurs de photos et/ou vidéos.

Pour découvrir plus en détails ce dernier, je vous laisse regarder la vidéo ci-dessous :

Logiciel

Le Samsung Galaxy S III est doté comme vous vous en doutez de fonctions logicielles. Pour commencer, le téléphone tourne sous Android Ice Cream Sandwich 4.0.4, avec Samsung TouchWiz UI greffé par dessus. Je ne suis pas un grand fan de TouchWiz en termes d’esthétique, je préfère nettement l’interface pure d’Android ICS, mais TouchWiz apporte quelques fonctionnalités intéressantes, telles que la possibilité d’insérer notre propre fond d’écran personnalisé, autres bribes utiles tels que les widgets et raccourcis de navigation redimensionnables dans les contacts.

Mais ce n’est rien comparé aux choses Samsung l’a fait avec NFC et le WiFi Direct.

D’une part, Samsung a introduit une nouvelle façon de faire un peu d’argent, appelée TecTiles. Ainsi, le lancement du Galaxy S III est l’occasion pour Samsung de rappeler son intérêt pour le NFC (Near Field Communication).
Les TecTiles sont essentiellement des badges NFC de la taille d’un autocollant, programmables permettant d’activer certaines fonctions du téléphone lorsque celui ci s’en approche. Ainsi, ils vont aller de pair avec l’une des quelconques puces NFC Samsung qui équipent les téléphones, permettant aux utilisateurs de programmer des actions différentes et spécifiques à faire dès lors que l’on s’en approche. Surtout considéré pour ses possibilités de paiement sans contact, le dispositif permet pourtant beaucoup d’autres usages.
À titre d’exemples, un TecTile sur ma table de nuit peut régler une alarme et d’abaisser le volume de la sonnerie (en préparation pour le temps sommeil), tandis qu’un TecTile sur ma porte d’entrée peut me connecter à mon réseau WiFi personnel.
Disponible pour l’instant uniquement aux US, le service semble bien fonctionner selon les premiers rapports que l’on a de l’étranger, et le seul véritable reproche que l’on peu formuler à propos de ces TecTiles est le fait qu’ils coûtent 14,99$ par paquet de cinq. En revanche, l’application permettant de les configurer se télécharge quant à elle gratuitement depuis Google Play.

Une autre caractéristique du NFC est le S-Beam. Il fonctionne de la même manière qu’Android Beam, mais propose davantage de fonctionnalités, et ce sur une plus grande distance. Cela va ainsi laisser le contenu aux utilisateurs de partager en quelques secondes un contenu, sans nécessiter un signal WiFi ou cellulaire. Vous allez ainsi pouvoir partager des photos, vidéos, musique, pages web, etc…

Tour d'horizon du Samsung Galaxy S III : C'est le téléphone que vous êtes en droit d'attendre... - S-Beam sur le GS III

De ce que j’ai pu tester, S-Beam a très bien fonctionné et a transféré le contenu assez rapidement entre les deux périphériques. J’ai ainsi sélectionné une photo, et j’ai ensuite collé la coque du Galaxy S III à un autre appareil équipé de cette technologie, et les deux ont pu s’échanger le fichier de façon quasi-instantanée !
Reste maintenant à quel point l’utilisation de S-Beam va se démocratisé… Bien sûr, le Galaxy S III sera un téléphone populaire, mais cela ne signifie pas que tout le monde va aller en acheter un…

Le GS III embarque également la nouvelle fonctionnalité de Samsung nommée “Group Cast”. Celle-ci va vous permettre de synchroniser les dispositifs Galaxy S III, de sorte que vous pouvez partager une présentation PowerPoint, un fichier PDF, ou une galerie photo. La fonction semble utile pour ceux qui sont constamment sur le terrain ou en dehors du bureau. Elle va ainsi permettre même aux utilisateurs de relever des notes sur la présentation, mais je ne considérerais pas cette fonctionne comme étant un outil de collaboration puisque les notes prises disparaissent assez rapidement et ne peuvent pas être sauvées.

Le téléphone dispose d’un service de Samsung nommé AllShare Play permettant de synchroniser/partager sur le cloud, laissant aux utilisateurs la possibilité de partager du contenu sur tous les périphériques connectés à AllShare comme les tablettes Galaxy, les téléviseurs compatibles DLNA, les lecteurs Blu-Ray, ainsi que les téléviseurs Samsung Smart TV et les ordinateurs de bureaux tournant sous Windows et dont l’application AllShare Play est lancée. Les utilisateurs vont ainsi tirer parti des fichiers qui sont stockés sur des appareils à leur domicile et de projeter un film à partir de leur Galaxy S III sur la télévision.

Tour d'horizon du Samsung Galaxy S III : C'est le téléphone que vous êtes en droit d'attendre... - AllShare Play sur le GS III

Parallèlement à ces grands traits, le Galaxy S III a aussi quelques petites touches qui en font un appareil beaucoup plus facile à utiliser. Des choses comme les contrôles de mouvement (inclinaison du téléphone pour effectuer un zoom sur les images, ou utiliser le mode panoramique du téléphone pour déplacer les icônes à partir d’un écran d’accueil à un autre) semble un peu arbitraire, car il est tout aussi rapide et transparente d’exploiter mon doigt sur l’écran pour zoomer ou faire glisser pour réorganiser les icônes. Cependant, des fonctionnalités telles que la capacité d’appeler un contact actuellement affiché à l’écran dès lors que le téléphone est à proximité de votre visage à un sens. Le téléphone estompe aussi la luminosité quand il est posé, vous permettant d’économiser la batterie, et peut vous avertir davantage si vous êtes loin de votre téléphone et dans le cas où vous avez manqué un appel ou un message.

La plus grande déception dans la partie logicielle est S Voix. Il s’agit essentiellement d’un concurrent Siri, vous permettant de commander votre mobile avec votre voix. Pour commencer, il n’est pas aussi intelligent que Siri quand il s’agit d’entendre la langue naturelle, et ce même si dans mon test vidéo ci-dessous il semble avoir plutôt bien réagi. Dans les tests qui ont suivis j’ai été déçu…
Deuxièmement, il a moins de fonctionnalités que Siri. Pourtant, c’est une caractéristique qui va s’avérer essentielle dans certains cas, mais le moins que l’on puisse dire c’est que l’élève n’a pas dépassé le maître. Et croyez-moi, cela ne veut pas dire que Siri fonctionne bien, loin de là !

Tour d'horizon du Samsung Galaxy S III : C'est le téléphone que vous êtes en droit d'attendre... - S Voix sur le GS III

Appareil photo

La caméra sur le Galaxy S III est rapide comme l’éclair, mais je ne peux pas dire que je suis totalement époustouflé par la qualité d’image. Par rapport aux photos prises avec un iPhone 4S, les photos prises avec le Galaxy S III semblent “délavés” et ternes. Heureusement, il y a de nombreux paramétrages pour la mise en scène, l’exposition, l’ISO, la balance des blancs, et les divers effets qui devraient vous aider à trouver votre chemin à l’image que vous voulez.

Mais afin de “compenser” une qualité d’image moins impressionnante que l’iPhone, le Samsung Galaxy S III se distingue par quelques surprises logiciels qui ne manqueront pas de ravir les amateurs. En effet, il va être possible de prendre jusqu’à 20 photos à une vitesse de 3 images par seconde, et un mode rafale déclenche huit images et affiche automatiquement la meilleure en fonction de critères tels que le sourire, la beauté, l’éclairage, etc… Le Galaxy S III vous permettra également de prendre des vidéos en 1080p, et dispose d’un mode HDR (High dynamic range).

Plus important encore, la caméra GS III a un mode de prise appelé “Partage de photo d’ami”. Une fois lancé, celui-ci reconnaît les visages dans les images et vous permet de les étiqueter avec le nom du contact. De là, le téléphone va toujours reconnaître la différence entre vos amis et de partager des photos avec eux directement à partir de leur nom tagué.

Dans l’ensemble de l’appareil photo du GS III possède de nombreuses fonctionnalités et une qualité de photos qui va s’avérer suffisante pour la majorité des utilisateurs. En revanche, s’il s’agit d’un “réel appareil photo” que vous recherchez, vous devrez peut-être de continuer à chercher…

Voici un petit tour d’horizon :

Affichage

Là il est clair que l’écran Super HD AMOLED du GS III est le meilleur dans sa catégorie ! Les couleurs sont vives et il n’y a vraiment aucune différence entre les pixels. En fait, l’affichage de 4,8 pouces dispose de 306 pixels par pouce, ce qui en fait un des écrans les plus denses en termes de pixels.

Passé cela, il y a la taille de l’écran à prendre en considération. Franchement avec sa ligne fine le GS III est très facile à prendre en main et tiens facilement dans celle-ci, et ce même pour les petites mains. Les coins arrondis et les bords incurvés aident aussi à agripper solidement le dispositif d’une seule main.

De plus, chose importante avant cet été, vous allez pouvoir l’emmener sur la plage sans aucun problème ! En effet, le Galaxy S III résiste très bien au soleil, pour preuve je n’ai pas été obligé d’augmenter la luminosité dès lors qu’il a été exposé au soleil. Voilà de quoi économiser de la batterie et passer plus de temps sur le BlogNT 😉

Performance

Je n’ai pas réalisé de benchmark à proprement parlé, mais j’ai pu admirer la vitesse d’exécution de ce dernier par rapport à un Nexus ou un iPhone 4S. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le GS III n’a rien à envier à ses derniers, puis que le Quad Core d’1.4GHz fait parfaitement ce qu’on lui demande, autrement dit rendre le dispositif fluide. Mission accomplie !

J’ai très rarement vu le téléphone avoir des ralentissements, ni même freezé !

Batterie

En voilà un chapitre important ! Comme on pouvait s’y attendre, et ce malgré avec une batterie de 2100 mAh qui est raisonnable par rapport à d’autres téléphones sur le marché, avec des fonctionnalités supplémentaires qu’intègrent le GS III (NFC, WiFi Direct, …), il n’est pas surprenant d’avoir quelques problèmes d’autonomie.

Cela dit, le Galaxy S III a duré six bonnes heures dans ce test. C’est plutôt bon, étant donné que j’ai pris les vidéos, bidouillé, et bien sûr joué ! Dans des scénarios réels, il faudrait au moins recharger au moment du dîner, et en fonction de votre utilisation, il pourrait même attendre que vous soyez couché…

Tour d'horizon du Samsung Galaxy S III : C'est le téléphone que vous êtes en droit d'attendre... - Autonomie de la batterie sur le GS III

Un autre avantage est que la batterie est amovible, donc si vous êtes un sérieux power-user, vous pouvez toujours acheter une autre batterie et les échanger tout au long de la journée…

Conclusion

En fin de compte, le Samsung Galaxy S III est le téléphone que vous êtes en droit d’attendre. Il est bien conçu, il dispose d’un affichage incroyable, l’autonomie de la batterie est convenable, il dispose de nombreuses fonctionnalités intéressantes et ça marche plutôt bien ! Pas surprenant me direz-vous avec la couche Android…

Tout comme le Galaxy S II et le Galaxy S qui l’ont précédé, c’est le téléphone Android à avoir. Dans un premier temps disponible dans deux coloris, bleu et blanc, le Galaxy S III sera décliné par la suite en différentes couleurs ! Si vous voulez un des meilleurs téléphones du marché, n’allez pas plus loin ce téléphone est fait pour vous.

Merci encore à Samsung pour le prêt !

Tags : AndroidGalaxyGalaxy S IIIGalaxy S3Samsungtest
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.