Fermer
Périphériques

Apple a résolu le problème du clavier du MacBook Pro mais reste discrète

Apple a résolu le problème du clavier du MacBook Pro mais reste discrète

La semaine dernière, Apple a annoncé un nouveau MacBook Pro avec un clavier « plus silencieux ». Mais, outre cet avantage, il s’avère que ce clavier pourrait également réparer le fâcheux problème de poussière qui vient se loger sous les touches, le rendant quasiment inutilisable. Néanmoins, ce n’est pas un avantage qu’Apple a souhaité mettre en avant, simplement pour ne pas reconnaître le problème.

Après qu’Apple ait annoncé son nouveau MacBook Pro avec de meilleures spécifications, nous devions nous assurer d’une chose : le clavier était-il vraiment meilleur ? Pour ceux qui l’ignorent, l’ancienne gamme de MacBook Pro a un défaut où même de très petits grains de poussière et de saleté peuvent se coincer sous les touches remarquablement plates. Sur un ordinateur portable où les réparations sont difficiles, cela devient une chose coûteuse à réparer, étant donné que la poussière dans les claviers est un problème de tous les jours.

Selon les documents obtenus par MacRumors, la membrane de silicone que le nouveau clavier sur le MacBook Pro (2018) comporte sous les touches est conçue pour « empêcher les débris de pénétrer dans le mécanisme papillon ». Cela semble suggérer que cette membrane, qui n’était pas présente dans les précédentes versions du clavier du MacBook Pro est destinée à résoudre le problème de la poussière, pas à rendre le clavier « plus silencieux » comme Apple l’a annoncé.

« Le clavier comporte une membrane sous les touches pour empêcher les débris de pénétrer dans le mécanisme papillon », explique le guide de remplacement. « Veillez à ne pas déchirer la membrane. Une membrane déchirée entraînera un remplacement du boîtier supérieur ».

Pas de quoi le crier sur tous les toits

Donc, si Apple a résolu un problème majeur, pourquoi ne le crie-t-elle pas sur les toits ? La grande raison pourrait être qu’Apple est actuellement devant les tribunaux pour répondre à cette problématique. En public, Apple a seulement reconnu qu’un « petit nombre d’utilisateurs » avait des problèmes avec son clavier, et a offert un programme de garantie prolongée de quatre ans pour réparer les ordinateurs portables endommagés. La société n’a cependant pas reconnu qu’il y avait un défaut de conception dans chaque clavier. Annoncer qu’elle aurait « réparé » un problème que l’entreprise prétend ne pas exister serait dévastateur pour son cas.

Néanmoins, la preuve est là. Si vous êtes à la recherche d’un nouveau MacBook Pro et que vous vous inquiétez du clavier, vous n’avez probablement pas à vous en soucier.

Mots-clé : AppleMacBook ProMacBook Pro 2018
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.