Fermer
Mobile

Apple ouvre une API de santé pour stimuler le développement d’applications

Apple ouvre une API de santé pour stimuler le développement d'applications

Parmi toutes les nouvelles que Apple réussit à entasser dans un discours de 135 minutes (!) à la WWDC 2018, l’évènement a été peu loquace sur les nouveautés apportées dans le secteur de la santé. Cela est un peu surprenant étant donné l’importance accordée par la société au secteur lors d’anciens évènements.

Mais, malgré l’absence d’annonces phares à la keynote, Apple a annoncé sur son site Web un article intéressant sur la santé, un sujet qui a probablement été évincé de l’évènement à la dernière minute. À compter de cet automne, Apple ouvrira ses données de dossier de santé à des applications iOS tierces au moyen d’une nouvelle API. La fonctionnalité permettra aux utilisateurs de partager des données de santé de plus de 500 hôpitaux/cliniques avec des applications tierces.

De toute évidence, il existe de sérieuses préoccupations concernant le partage de ce type de données sensibles. Mais comme la plupart des initiatives d’Apple, Health Records a été conçu en tenant compte de la vie privée des consommateurs. Les développeurs ne peuvent accéder aux données des dossiers de santé — parmi les caches d’informations les plus personnelles — qu’avec le consentement exprès des utilisateurs.

L’entreprise aborde ce problème de deux façons. Pour commencer, tout est évidemment « opt-in », c’est-à-dire que l’utilisateur décidera. Vos informations personnelles ne seront partagées avec aucune application, sauf si vous l’autorisez explicitement. Les dossiers de santé sont également chiffrés et stockés localement sur le smartphone. « Lorsque les consommateurs choisissent de partager leurs données de santé avec des applications de confiance », selon Apple, « les données proviennent directement de HealthKit vers l’application tierce et ne sont pas envoyées aux serveurs d’Apple ».

Une API pour améliorer la santé et la recherche

En ce qui concerne les applications spécifiques pour ces données, Apple souligne le suivi des médicaments comme l’un des cas les plus importants. Medisafe sera parmi les premiers à utiliser les informations de cette manière, permettant aux utilisateurs d’importer des listes de prescription, afin de pousser des rappels, sans avoir à entrer manuellement toutes ces informations dans l’application.

La gestion des maladies est une autre possibilité, pour une application sur le diabète par exemple, qui personnalise des recommandations basées sur des informations de santé. Il y a aussi quelques applications pour la recherche médicale plus large, fournissant des données de santé anonymisées à des fins de laboratoire.

La croissance des partenariats avec Apple montre qu’il y a de l’intérêt pour le projet. Avec l’API maintenant disponible, le géant basé à Cupertino ouvre la voie aux développeurs pour créer des applications de santé avec des expériences personnalisées adaptées à l’historique de santé de l’utilisateur dans toutes les catégories clés.

Mots-clé : APIHealth Records
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.