close
Réseaux sociaux

Aux US, le fil d’actualité de Facebook comprend plus d’histoires locales

Aux US, le fil d'actualité de Facebook comprend plus d'histoires locales

À compter d’aujourd’hui, le fil d’actualité de Facebook diffusera davantage de nouvelles locales pour les utilisateurs résidants aux États-Unis. Néanmoins, si ce changement s’avère être un succès, il pourrait s’étendre à d’autres pays plus tard dans l’année. Les plans visant à proposer davantage du contenu local ont d’abord été annoncés il y a un peu plus d’une semaine, mais se concrétisent enfin.

Et, l’actualité d’aujourd’hui est la dernière d’une initiative entreprise par le géant des médias sociaux au cours du premier mois de l’année 2018 pour redéfinir son flux d’actualités afin de publier davantage de messages en provenance d’amis et de la famille, et moins de messages de pages Facebook publiques ou de news. Autrement dit, il s’agira d’un contenu qui vous correspond davantage, plutôt qu’un banal fil d’actualité que l’on pourrait retrouver partout.

« Nous identifions les éditeurs locaux comme ceux dont les liens sont cliqués par des lecteurs dans une zone géographique restreinte. Si une histoire provient d’un éditeur de votre région et que vous suivez la page de l’éditeur ou que votre ami partage une histoire de ce média, elle pourrait apparaître plus haut dans le fil d’actualité », a déclaré Alex Hardiman de Facebook dans le blog de la société.

De quoi rendre les gens plus heureux ?

Facebook définit les nouvelles locales comme des sites d’information locaux, des sports locaux et des blogs de quartier. Mais, cela n’inclut pas les entreprises locales ou dans l’immobilier. Dans des mises en garde adressées aux utilisateurs de Facebook plus tôt ce mois-ci, et aux entreprises qui exploitent des pages Facebook, le PDG de la société, Mark Zuckerberg, a déclaré que certaines mesures d’engagement sont susceptibles de diminuer avec les modifications apportées au fil d’actualité.

Mark Zuckerberg a déclaré que le changement a été fait afin de réduire l’impact négatif que Facebook peut avoir sur la vie des gens. Lorsqu’elle est consommée passivement, la recherche a montré que Facebook peut affecter négativement le bonheur ou la santé mentale d’une personne. La société maintient qu’une participation active dans les commentaires et les conversations peut conduire à des utilisateurs de Facebook plus heureux.

Dans d’autres changements sur l’expérience Facebook, le chef de Messenger, David Marcus, a déclaré que l’application de chat utilisée par 1,3 milliard d’utilisateurs actifs mensuels s’est encombrée au fil des dans, et il a annoncé plus tôt ce mois-ci que les utilisateurs doivent s’attendre à ce que celle-ci soit « simplifiée et rationalisée massivement ».

Tags : Facebook
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.