Fermer
CloudTechnologies

Space Monkey, un rival à Dropbox : le cloud à domicile

Lors de la Launch Conference à San Francisco, nous avons pu découvrir Space Monkey, un nouveau service de stockage sur le cloud ! Ce dernier est un savant mélange de Dropbox, BitTorrent, et Crashplan. Ce projet très audacieux dans ce domaine, pourrait devenir un leader dans le long terme…

Space Monkey

Voici ce que l’on peut retenir de l’annonce du produit :

  • 1 – Space Monkey propose un système de synchronisation de stockage sur le cloud tel que Dropbox. Tout ce que vous allez stocker sur votre compte est automatiquement dupliqué sur les autres ordinateurs que vous possédez. Comme Dropbox, Space Monkey vous donnera également un moyen de partager vos fichiers avec d’autres, ainsi qu’apporter des applications smartphones pour un accès mobile
  • 2 – Comme CrashPlan, Space Monkey utilise des dispositifs de stockage situés dans les locaux de ses utilisateurs, plutôt que des données se trouvant dans des datas centers au quatre coin du monde. Lorsque vous vous allez vous inscrire sur Space Monkey, vous allez recevoir un disque dur physique avec 1 To de stockage gratuit de disponible pour l’utiliser. C’est en fait un disque de 2 To, le reste va servir à offrir des données à d’autres personnes
  • 3 – Enfin, tel que BitTorrent, Space Monkey distribue tous vos fichiers en petits morceaux (chiffré, bien sûr) qui sont envoyés vers d’autres dispositifs Space Monkey sur le Web. Ainsi, dès lors que vous allez vouloir télécharger un fichier autre que sur votre réseau, vous allez pouvoir récupérer un fichier par reconstitution sur le réseau
Space Monkey, un rival à Dropbox : le cloud à domicile

Les avantages d’un tel service

Même si Dropbox semble être l’outil indispensable pour tous, le service que tout le monde apprécie, l’arrivé d’un tel service sur le marché n’est pas si mauvais. En effet, malgré sa complexité l’outil a de nombreux avantages. Le premier est que le stockage sur le cloud est cher. Dropbox, par exemple, est extrêmement coûteux comparativement à l’achat d’un disque dur. D’ailleurs, à ce jour il est impossible de disposer d’un plan “standard” avec 100 Go de stockage offert. On pourrait penser que le prix du stockage fluctuerait avec le prix du Go mais ce n’est pas le cas. Sûrement car la gestion du stockage sur le cloud est bien plus coûteux qu’un simple disque dur à domicile…

Space Monkey, un rival à Dropbox : le cloud à domicile

Pour résoudre ce problème, Space Monkey va rendre obsolète le stockage sur le cloud en proposant simplement à chaque utilisateur un “disque dur”, coutant bien moins cher en production et en mise en œuvre. Ainsi, tous les coûts de matériel et de bande passante sont dans les mains des utilisateurs.
La société n’a donc pas besoin de disposer d’une vaste batterie de serveurs, dont la mise en œuvre peut être complexe. Certes, elle doit mettre en relation tous les disques en réseau, mais rien qui nécessite le travail d’un fournisseur traditionnel de cloud.

Selon The Verge, Space Monkey facturerait de 10$ par mois pour 1 To de stockage, soit ce que Dropbox mais avec 10 fois plus de stockage.

En outre, lorsque les utilisateurs sont sur leur réseau domestique, les performances vont être supérieures aux systèmes traditionnels sur le cloud, puisque tous les transferts de données sont locales. Space Monkey va distribuer des fichiers à d’autres utilisateurs en fragments, et ce en arrière plan.

Enfin, le second Tera disponible dont je vous parlais, va être dédié au stockage des fichiers des autres utilisateurs. Les données sont ainsi divisées en petits morceaux, comme BitTorrent, et dès que vous voulez télécharger un fichier à distance le service vous connecte avec les pairs les plus proches de vous.

Tout n’est pas si rose…

L’arrivée d’une telle idée n’est peut-être pas la solution idéale. Premièrement, il y a le problème de la bande passante. Comment allons-nous gérer le transfert des fichiers entre les utilisateurs, sans gérer ce dernier ? Comment les FAI vont-ils réagir ?

Puis il y a le problème de configuration. Comment le disque dur va résoudre le problème des firewalls ? Selon la société, tout a été prévu pour offrir un système rapide et dont l’installation ne nécessite pas plus que de l’alimenter et de le relier au réseau.

Enfin, dernier point crucial c’est bien sûr la sécurité et la confidentialité. Qui voudrait que ces données personnels, même en morceaux, soient stockées sur des disques d’inconnus ? Pour répondre à cette question, les fondateurs affirment que leur cryptage rend les données illisibles sur d’autres disques durs, et ces derniers sont reconstruits seulement sur les ordinateurs clients. Espérons qu’ils ont raison…

Conclusion

L’arrivée de ce service est vraiment intéressante ! D’une part, car un peu de concurrence n’est pas si mal, même si dans ce domaine il y une forte concurrence… Mais, ce service va offrir au consommateur un moyen de stockage plutôt rassurant et une capacité de stockage à moindre coût.

Reste à savoir comment va être géré la sécurité de nos données, et si la société tiendra ses promesses.

Malheureusement, aucune information sur les prix ou la disponibilité n’a encore été publiée, mais cela devrait arriver durent l’été 2012. Dès que l’information filtre, sachez que je vous en informerais. En tout cas, je vais suivre ce projet de très prêt…

Qu’en pensez-vous ? Un tel service vous semble t-il intéressant ? Venez réagir…

Mots-clé : clouddisque durDropboxSpace Monkeystockage
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.