close
Microsoft

Microsoft dépose un brevet pour une fonction de désactivation à distance

Microsoft dépose un brevet pour une fonction sophistiquée de désactivation à distance

Microsoft recherche de nouvelles façons de protéger les ordinateurs portables contre le vol. Et parmi ses réflexions, Microsoft envisage d’effacer ou désactiver à distance un ordinateur volé, au moins si l’on en croit un nouveau brevet qui a été découvert.

Bien sûr, nous sommes habitués à une telle sécurité sur nos smartphones, mais un brevet détecté par MSPowerUser montre que Microsoft envisage d’étendre ce type de sécurité aux ordinateurs portables, ou plutôt plus spécifiquement pour ceux « toujours connectés » dotés de puces Snapdragon de Qualcomm.

Puisque certains ordinateurs portables, qui ont été fortement discutés lors du Computex, utiliseront les SoC (System-on-a-Chip) de Snapdragon, et ont une puce LTE intégrée, l’ordinateur sera toujours connecté et offrira ainsi la possibilité d’envoyer un signal à distance pour désactiver l’appareil, peu importe où il se trouve, ou ce qui lui a été fait (au moins théoriquement).

Selon le brevet, la commande de désactivation serait actionnable même si sur la machine volée la carte SIM a été retirée, ou si la connectivité cellulaire a été désactivée. Il serait évidemment nécessaire d’empêcher le voleur de contourner facilement les défenses d’invalidité. Dans le brevet, Microsoft déclare : « [même] si l’appareil n’est pas capable d’être relié au réseau cellulaire, les communications d’invalidité sont toujours autorisées sur le réseau cellulaire ». « Ainsi, les efforts déployés par un possesseur non autorisé de l’appareil pour empêcher l’invalidation en supprimant le module d’authentification physique vont être contrariés. De même, désactiver le service mobile en utilisant les paramètres du logiciel sur le périphérique n’empêche pas le périphérique d’être désactivé par une communication de réseau cellulaire ».

Toujours protégé ?

Microsoft veut protéger à tout prix votre ordinateur

Ainsi, cela pourrait être une autre grande garantie de sécurité pour les ordinateurs portables toujours connectés que Microsoft mentionne, outre le fait que la connectivité de données mobiles évite également la nécessité d’utiliser des points d’accès Wi-Fi publics potentiellement peu sûrs.

Mais, d’autre part, cela soulève de potentiels problèmes de confidentialité en ce qui concerne les ordinateurs portables ouverts au suivi, peu importe les précautions que l’utilisateur pourrait prendre pour essayer de supprimer cette nouvelle sécurité. En d’autres termes, de la même manière que cet accès à distance ne peut pas être désactivé par un voleur, il ne peut pas être désactivé par le propriétaire de l’ordinateur portable. Et naturellement, cette nouvelle a déjà suscité des inquiétudes et des discussions sur le potentiel des pirates informatiques qui pourraient abuser d’une potentielle faille.

À ce jour, il est important de souligner que c’est juste un brevet, et c’est peut-être quelque chose qui ne verra jamais la lumière du jour. Cependant, il est intéressant de voir ce que Microsoft explore pour tenter de sécuriser nos périphériques.

Tags : brevet
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.