Fermer
Périphériques

Les nouveaux MacBook sont « largement analogues » à leurs prédécesseurs

Démontage MacBook Pro (2017)

Les experts du démontage d’iFixit ont mis leurs doigts d’expert (sans parler des tournevis Torx) sur les nouveaux MacBook et MacBook Pro (2017) d’Apple qui ont récemment été dévoilés, et ils ont signalé qu’il n’y a guère de changements dans ces nouveaux modèles.

Sur le papier, les nouvelles versions des ordinateurs portables d’Apple n’apportent que de nouvelles spécifications mineures. L’introduction des processeurs Kaby Lake était le plus grand changement, parallèlement à des améliorations mineures dans le stockage et la mémoire. Mais, il est encore assez surprenant de constater à quel point les composants internes du matériel ont changé.

Lorsque iFixit a démonté ces machines, le site a constaté qu’elles étaient « largement identiques » à leurs prédécesseurs, avec des modifications très faibles, comme la couleur. Le seul véritable changement notable a été que le MacBook (2017) a reçu une modernisation du clavier avec l’introduction du mécanisme « papillon » de seconde génération qu’Apple a apporté pour la première fois avec le MacBook Pro (2016).

Effet papillon

Apparemment, ces changements ont été affinés pour les deux machines, et selon iFixit : « le mécanisme papillon en plastique semble s’être adapté au nouveau facteur de forme ». L’équipe spécule que cela pourrait éventuellement être une modification notable pour augmenter les niveaux de durabilité, car l’action de frappe réelle des touches ressemble beaucoup au MacBook Pro (2016). Pour beaucoup, la vraie question avec cette nouvelle configuration de clavier sera sans doute la solution de la résolution de certains problèmes signalés avec le clavier du MacBook Pro de l’an dernier, y compris une sensation non uniforme sur les touches.

iFixit a également noté que la barre tactile (Touch Bar) du nouveau MacBook Pro reste « difficile à remplacer », et que tous les composants de base — processeur, mémoire vive (RAM), stockage — sont soudés à la carte logique, et la batterie est solidement collée au châssis, et s’avère donc une machine très difficile à réparer.

Les composants du MacBook (2016) sont soudés

Le constat est analogue avec le MacBook (2017) avec les composants de base soudés, et l’utilisation abondante de la colle sur la batterie. Les deux ordinateurs portables ont reçu un score de réparabilité de 1 sur 10 par iFixit, mais ce n’est pas nouveau pour un ordinateur portable d’Apple.

Mots-clé : AppleMacBook
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.