close
Tablettes

Microsoft Surface Pro vs Apple iPad Pro : le match sur le marché du 2-en-1

La Surface Pro est le dernier produit de Microsoft qui a reçu une mise à niveau, avant qu’Apple passe à l’offensive avec de nouveaux dispositifs attendus lors de la WWDC 2017. En effet, il est spéculé que le géant à la pomme croquée lève le voile sur un nouvel iPad Pro.

Même si la Surface Pro est plus un ordinateur portable et moins une tablette, le périphérique de Microsoft est souvent considéré comme un rival à la gamme d’iPad Pro, principalement parce qu’il s’agit des deux rivaux sur le marché du 2-en-1.

C’est pourquoi j’ai décidé de mettre côte à côte les configurations haut de gamme des deux modèles et de voir quel est le meilleur choix, en examinant de plus près le matériel, les systèmes d’exploitation et les prix.

L’OS fait beaucoup !

La Microsoft Surface Pro est livrée avec un écran de 12,3 pouces avec une résolution de 2 736 x 1 824 pixels, tandis que l’iPad Pro d’Apple dispose du célèbre écran Retina sur un panneau de 12,9 pouces. La résolution est proche de Microsoft, soit 2 732 x 2 048 pixels.

La Surface Pro est clairement plus puissante que l’iPad Pro

En ce qui concerne les processeurs, l’iPad Pro est alimenté par la puce interne Apple A9X, tandis que le modèle haut de gamme de la Surface Pro fonctionne sur un processeur Intel Core i7 dont la performance est pour le moins remarquable. Les différences sur la mémoire vive (RAM) sont énormes, avec Microsoft offrant 16 Go, tandis que Apple offre seulement 4 Go. Néanmoins, il est important de souligner qu’Apple offre une grande optimisation logicielle dans iOS.

Et en ce qui concerne les systèmes d’exploitation justement, il y a aussi une autre grande différence. La Surface Pro exécute la version complète de Windows 10 Pro, alors que l’iPad Pro est alimenté par iOS 10. Il va sans dire que Windows 10 est un système d’exploitation beaucoup plus puissant, capable d’exécuter des applications Win32, tandis qu’iOS est limité aux applications publiées dans l’App Store d’Apple, et il n’est réellement pas optimisé pour « un ordinateur de bureau ».

Une gamme de prix complètement différente

Pour la partie graphique, la Surface Pro bénéficie de la carte graphique Iris Plus Graphics 640 d’Intel, tandis qu’Apple utilise une puce GPU personnalisée à 12 cœurs, qui offre des résultats exceptionnels. Mais, ses applications peuvent être limitées par les applications de l’App Store qui ne sont pas aussi avancées que les jeux ou les applications disponibles sur Win32.

Apple va devoir améliorer son iPad Pro pour concurrencer la Surface Pro

Il existe beaucoup plus d’options de connectivité sur la Surface, car les iPad ne disposent qu’un port Lightning et un port jack 3,5 mm, tandis que le poids des deux appareils est presque le même.

En ce qui concerne les prix, encore une grosse différence. L’iPad Pro coûte 1 279 euros dans la configuration haut de gamme, tandis que le prix de la Surface Pro est le double, soit 3 099 euros.

Surface ProiPad Pro
Écran12.3 pouces PixelSense
Résolution de 2 736 x 1 824 pixels (267 ppi)
Format d’image : 3:2
Mode tactile : interaction tactile 10 points
Retina
Résolution de 2 732 x 2 048 pixels (264 ppi)
12.9 pouces LED
Revêtement oléophobe résistant aux traces de doigts
Écran laminé
Revêtement antireflet
CPUIntel Core i7 de 7e Gen.A9X avec architecture 64 bits
Coprocesseur M9 intégré
RAM16 Go4 Go
GPUIntel Iris Plus Graphics 640GPU 12 coeurs
Stockage1 To256 Go
BatterieAutonomie jusqu’à 13,5 heures d’autonomie pour la lecture de vidéosJusqu’à 10 heures d’autonomie pour naviguer sur Internet en Wi‑Fi, regarder des vidéos ou écouter de la musique
PortsUSB 3.0 taille classique
Lecteur de carte MicroSD
Surface Connect
Prise pour casque
Mini DisplayPort
Port pour clavier
Lightning
Prise pour casque
OSWindows 10 ProiOS 10
Dimensions292.10 x 201.42 x 8,5 mm305.7 x 220,6 x 6.9 mm
Weight786 g723 g
Price3 099 euros1 279 euros
Tags : 2 en 1AppleiPad ProMicrosoftSurface Pro
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.