Fermer
OS

Microsoft pourrait travailler sur une version Cloud Shell de Windows 10

La semaine dernière, des sources anonymes ont déclaré que Microsoft travaille actuellement sur une interface adaptative (Composable Shell) qui va permettre à Windows 10 de s’adapter aux dispositifs de toutes formes. Ainsi, la plateforme s’afficherait parfaitement sur un PC, un mobile, une console, un casque HoloLens ou encore des périphériques embarqués. À l’heure actuelle, tous les appareils sous Windows 10 partagent le même composant Windows 10 de base, tout en ayant un « Windows Shell » (environnement avec lequel nous interagissons) qui est différent.

Avoir une adaptive shell va apparemment être la dernière pièce de Microsoft pour un OS qui s’adapte à tous les dispositifs. La société a commencé ce processus avec son sous-système Windows 10 OneCore, jetant ainsi les bases pour Microsoft et les développeurs Windows 10 pour que les applications s’adaptent aux multiples périphériques. Microsoft a ensuite développé sa plate-forme Universal Windows Platform, pour qu’une application Windows 10 puisse fonctionner sur l’ensemble de ces dispositifs.

Sur un plan plus technique, ce “Composable Shell” (ou CSHELL) serait composé de sous-composants, permettant à Windows 10 de rapidement s’adapter à une taille d’écran spécifique ou une catégorie d’appareil, semblable à la façon dont Windows Continuum peut passer entre le mode smartphone et le mode ordinateur de bureau. Cela permettrait d’ éliminer la nécessité de créer et de maintenir des versions distinctes de Windows 10.

Windows 10 everywhere

La rumeur du Composable Shell est apparemment la base d’une rumeur supplémentaire qui est apparue la semaine dernière, prétendant que Microsoft travaille également sur un “Cloud Shell” pour Windows 10. L’information émane d’un document qui décrit le Cloud Shell comme une nouvelle “itération légère de Windows, conçue pour l’informatique moderne”. Il est prévu d’arriver dans Windows 10 en 2017, et pourrait correspondre avec l’initiative de pousser Windows sur les périphériques dotés d’une puce ARM, attendue dans la mise à jour Redstone 3 dans la seconde moitié 2017.

Windows 10 pourra bientôt être utilisé sur n’importe quel dispositif

Le Cloud Shell suggère que Microsoft pourrait travailler sur une version basée sur le cloud de Windows 10 qui peut fonctionner sur des appareils x86 (Intel, AMD) et les appareils basés sur des puces ARM (Snapdragon, Tegra, Exynos). En combinant cela avec le Composite Shell, le Cloud Shell pourrait être le dernier maillon manquant de l’OS.

Peut-être que nous allons en apprendre davantage sur le Composable Shell et le Cloud Shell lors de son annuelle conférence BUILD au mois de mai.

Mots-clé : cloudCloud ShellMicrosoftWindows 10
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.