Google offre 100 000 dollars à toute personne qui peut pirater un Chromebook

Nous savons tous que tout ce qu’il faut est qu’un hacker ait un brin de chance et certaines compétences pour mettre à mal un système que nous pensions sécurisé. Google le sait aussi. Alors, comment peut-elle faire en sorte que ses systèmes restent impénétrables, malgré de potentiels milliers de personnes mal intentionnées souhaitant mettre à mal ces derniers ?

Il s’avère que la réponse est « surprenante » : en espèce.

Depuis 2010, Google a offert des prix en espèces, généralement entre 500 et 15 000 dollars, pour les hackers et les spécialistes de sécurité qui sont en mesure de trouver une faille dans ses produits — l’idée étant qu’il est préférable qu’ils rapportent à Google quel est le problème, plutôt que de l’exploiter ou le partager.
Google a toujours apporté un certain attrait à son programme de récompenses au fil des ans. En 2015, le géant de Mountain View a versé plus de 2 millions de dollars à des chercheurs en sécurité qui avaient découvert et divulgué des vulnérabilités dans différents services Google, et plus de 6 millions de dollars depuis 2010.

Et maintenant, il semble que Google a annoncé sa plus haute prime.

Google offre 100 000 dollars à toute personne qui peut pirater un Chromebook

Get Rich or Hack Tryin

Dans un article de blog intitulé « Get Rich ou Hack Tryin », la société offre maintenant 100 000 dollars à toute personne qui peut « compromettre » un Chomebook en mode invité — doublant ainsi la récompense de 50 000 dollars qui était jusqu’ici proposée. L’idée derrière cette nouvelle somme est clairement que Google veut vraiment inciter les gens à tout tenter pour y arriver.

Par ailleurs, la société a également annoncé une nouvelle prime pour ceux qui souhaitent hacker Chrome. Mais, la récompense pour cela est une « simple » prime de 1 000 dollars.

Les primes pour divulguer les bugs est un moyen très populaire pour les entreprises de haute technologie de solliciter l’aide des communautés de hackers et de sécurité sur les failles et les vulnérabilités dangereuses qui auraient pu passer au travers de leurs processus de tests.

Alors qu’est-ce que tu attends ? Prends ton Chromebook et Go !