Fermer
Web

Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube veulent lutter contre le terrorisme

secretary_clinton_and_turkish_foreign_minister_davutoglu_co-host_the_official_launch_of_the_global_counterterrorism_forum_1

Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube ont formé un nouveau groupe pour lutter contre le terrorisme et le contenu extrémiste qui se déversent constamment sur leurs plateformes.

Le Global Internet Forum to Counter Terrorism met en avant les collaborations de la société contre le terrorisme et vise à travailler en étroite collaboration avec les autres. « Nous croyons qu’en travaillant ensemble, en partageant les meilleurs éléments technologiques et opérationnels de nos efforts, nous pouvons avoir un impact plus important sur la menace du contenu terroriste en ligne », lit-on dans un article sur le blog partagé, annonçant la formation du groupe.

S’appuyant sur le travail effectué par le EU Internet Forum and Shared Industry Hash Database ainsi que des discussions avec le gouvernement du Royaume-Uni et les initiatives découlant des réunions du G7, le forum renforce la collaboration entre ses membres et explorera les domaines dans lesquels ils peuvent travailler ensemble à l’avenir.

Le groupe s’associe également avec des entreprises technologiques plus petites pour développer des technologies et des procédures qu’ils peuvent utiliser pour lutter contre le terrorisme, ainsi que travailler avec des groupes de la société civile, des universitaires, des gouvernements et des organismes internationaux tels que l’Union européenne et les Nations Unies.

Nouveau partenariat, nouveaux outils

Alors que le Global Internet Forum to Counter Terrorism est nouveau, ces quatre entreprises se sont associées par le passé pour lutter contre le terrorisme en ligne. Par exemple, en décembre 2016, ils ont annoncé le Shared Industry Hash Database afin d’identifier les images violentes des terroristes, et les images et les vidéos des recrutements de terroristes.

Dans le cadre de cette initiative, après que les messages terroristes ont été supprimés de la plateforme d’une entreprise, l’empreinte digitale unique de la publication est placée dans la base de données afin que d’autres entreprises puissent identifier plus efficacement le potentiel contenu terroriste.

Le Global Forum to Combat Terrorism se concentrera sur quelques domaines clés à démarrer. La première concerne les solutions technologiques, comme l’amélioration des outils existants, le partage des meilleures pratiques au fur et à mesure que les nouvelles techniques d’apprentissage machine sont mises en évidence, et l’élaboration de méthodes de déclaration de transparence standard pour le contenu terroriste lorsqu’elles sont supprimées des services des entreprises. Ensuite, la recherche, avec la planification de groupe qui informe et guide les efforts pour éradiquer le contenu terroriste. Le partage des connaissances est la troisième partie des efforts initiaux du Forum, et le groupe a collaboré avec des experts du terrorisme et un large éventail de parties prenantes pour apprendre du terrorisme et partager des informations les uns avec les autres.

Le Global Forum to Combat Terrorism prévoit de partager davantage ses initiatives « en temps voulu ».

Mots-clé : FacebookMicrosoftterrorismeTwitterYouTube
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Les ordinateurs portables ultra-minces mettraient en danger notre planète

Greenpeace a produit un nouveau rapport condamnant certains ordinateurs portables ultraminces contemporains, en particulier les MacBook d’Apple et les appareils...

Fermer