Fermer
Google

AMP Lite, une version optimisée pour les appareils à faible mémoire

background

Le projet Accelerated Mobile Pages, ou AMP de Google, est un peu comme un Redbull pour les pages Web. Ce dernier optimise et rationalise des articles, des galeries et des sections de commentaires dans l’intérêt de les afficher rapidement. Mais alors qu’il fait parfaitement ce qu’on lui demande, Google pense qu’il pourrait faire un peu mieux. Voilà pourquoi le géant de la recherche a annoncé une série d’améliorations à la plate-forme AMP sous la forme de projets AMP Cache et AMP Lite.

L’équipe AMP a spécifiquement ciblé les images, qui représentent le gros point noire de la taille d’une page Web – en moyenne, elles représentent à peu près 64 % des octets d’une page, selon Google. Heureusement, de nouvelles techniques peuvent réduire ce nombre de près de 40 %. AMP supprime maintenant des données qui sont invisibles pour l’utilisateur, comme la vignette et la géolocalisation des métadonnées, et déclasse l’image lorsque la différence perceptible est négligeable. Et, elle convertit automatiquement les images au format WebP fortement comprimé de Google.

Parallèlement à ces améliorations, Google déploie AMP Lite, une version optimisée du projet AMP qui se déclenche pour les connexions Internet lentes et les smartphones bas de gamme. AMP Lite choisit de diminuer la qualité des images JPEG dès lors qu’il y a une indication que cela est souhaité par l’utilisateur, ou dans des conditions où le réseau est très lent. Et, il optimise les polices externes – les polices chargées à partir d’une autre page Web – de sorte qu’elles peuvent être affichées immédiatement indépendamment du fait qu’elles aient été précédemment mises en cache.

AMP Lite limité à quelques pays et appareils

Google AMP va fortement accélérer l’affichage de vos pages Web

Google précise que les optimisations intelligentes de AMP Lite conduisent à une autre réduction de 40 % de la taille de l’image. Elle va apparaître en premier sur les appareils à faible mémoire et dans les pays où la « bande passante est limitée », tels que le Vietnam et la Malaisie, et pour d’autres utilisateurs par la suite.

AMP, lancé fin 2015, est la réponse open source de Google à des plates-formes telles que le programme Instant Articles de Facebook et Apple News. Le projet est disponible sur GitHub pour quiconque souhaite l’utiliser, et maintenant compte des centaines de publications sur Internet, les réseaux sociaux et les sites Web. Google précise que, d’une manière générale, les pages où AMP est activé vont se charger jusqu’à 4 fois plus rapidement, et utilisant 10 fois moins de données que les équivalents non AMP.

« Les gens vont lire la suite et cliquer sur davantage d’articles dès qu’ils savent qu’ils vont se charger plus rapidement, et conduire à davantage de trafic« , a déclaré Google. « Bien que nous ne pouvons pas augmenter le temps d’une journée, avec AMP, nous pouvons aider les utilisateurs à consommer plus de contenu dans le temps qu’ils ont ».

Et vous, avez-vous adopté AMP ?

Mots-clé : AMPAMP CacheAMP Lite
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
LG va tout faire pour s’assurer que le LG G6 ne surchauffe pas

S’il y a une chose que le défunt Galaxy Note 7 de Samsung nous a enseignée, est que même si un...

Fermer