Fermer
Google

Google va déclasser les sites mobiles qui affichent des popups difficiles à rejeter

Google va bientôt déclasser les sites mobiles qui affichent des popups qui sont difficiles à rejeter, a annoncé le géant de la recherche lors d’un communiqué sur son blog.

Le changement, qui sera actif à partir du 10 janvier 2017, aura une incidence sur les sites mobiles, et seuls ceux qui ont des annonces qui prennent entièrement la taille de l’écran ou tout autre contenu qui bloquerait entièrement l’affichage. Les annonces qui essaient de vous tromper en pensant que cela fait partie du contenu (comme laisser l’en-tête de l’article en place avec de la publicité en dessous) sont également ciblées par Google.

Google cible donc les ennuyeuses publicités et les annonces qui prennent toute la page avec un bouton pour les rejeter qui est le plus petit possible. Ces dernières conduisent inévitablement à des clics accidentels sur la publicité, même si vous ne voulez vraiment pas à acheter le produit affiché — cela va sûrement embêter les personnes du marketing, mais au plus grand bonheur des utilisateurs.

Voici comment Google cible la mauvaise publicité sur mobile
Voici comment Google cible la mauvaise publicité sur mobile

Bye bye le « mobile-friendly »

Rassurez-vous, certaines popups en plein écran ne seront pas affectées par cette nouvelle mesure. Ainsi, les bannières facilement identifiables, comme la vérification de l’âge ou les boîtes de dialogue, ou de connexion vont être acceptées si l’on en croit les normes imposées par Google.

Google va également abandonner l’étiquette « mobile-friendly » au sein de ses résultats de recherche. La firme a constaté que près de 85 % des pages Web répondent aux critères pour mobile. Donc, pour désencombrer les pages de résultats, retirer l’étiquette est la bonne chose à faire, même si elle continue à l’utiliser comme un signal de classement.

Mots-clé : seo
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.