Fermer
Apple

Les ventes d’iPhone continuent de baisser, heureusement il y a Apple Music

Les résultats financiers d’Apple pour le trimestre fiscal se terminant en juin 2016, Apple a présenté une baisse des ventes par rapport au trimestre précédent et au même trimestre correspondant en 2015.

Pour être précis, Apple a vendu 40,4 millions d’iPhone, 9,95 millions d’iPad, et 4,2 millions de Mac au cours du trimestre. L’an dernier, pour le même trimestre, Apple avait vendu 47,5 millions d’iPhone, 10,9 millions d’iPad et 4,8 millions de Mac. Autrement dit, les chiffres de cette année sont dans l’ensemble en baisse. Notamment, il y a une baisse de 15 % des ventes d’iPhone par rapport à l’année dernière.

Néanmoins, la demande d’iPhone était plus forte que ce que ces chiffres indiquent, puisque la société a réduit l’inventaire de 4 millions d’unités au cours du trimestre, selon Luca Maestri, CFO d’Apple. Mais, ces ventes plus faibles que prévu sont dues au ralentissement général des demandes de smartphones. Un exemple concret concerne les chiffres d’Apple en Chine — les consommateurs optent pour des appareils moins chers, ce qui a conduit Apple à enregistrer une baisse de revenus de 33 % par rapport à l’année précédente dans le puissant continent chinois.
Le plus petit iPhone SE lancé en mars 2016, et vendu moins cher, n’a pas permis d’augmenter les recettes, mais il a offert une légère hausse dans l’ensemble des ventes d’iPhone à long terme. D’autre part, si l’iPad Pro de 9,7 pouces qui est plus cher que l’iPad Air 2 a permis de gonfler légèrement les chiffres, les ventes globales d’iPad ont chuté depuis les trois dernières années.

L'engouement autour des produits d'Apple est en baisse
L’engouement autour des produits d’Apple est en baisse

Des services à la rescousse

Pourtant, les ventes de matériel et les recettes provenant d’autres services et produits d’Apple ont totalisé un chiffre d’affaires de 42,4 milliards de dollars. Cela fait beaucoup, mais ce chiffre est toujours en baisse par rapport à celui du trimestre précédent, qui était de 50,6 milliards de dollars. Et, il est 15 % en dessous du trimestre correspondant en 2015, dont les revenus étaient estimés à 49,6 milliards de dollars.

« Nous sommes heureux d’annoncer des résultats qui reflètent la demande plus forte des clients, et des affaires meilleures que ce que nous avions prévu au début du trimestre », a déclaré le PDG, Tim Cook, dans le rapport fourni. « Nous avons eu un lancement très réussi de l’iPhone SE », poursuit-il.

Comme l’a souligné Cook, la compagnie se vante de l’augmentation des revenus engendrée par ses services. Et, les recettes proviennent majoritairement de ces derniers, parmi lesquels on peut citer Apple Music, l’App Store, et le stockage iCloud. Pourtant, ces services représentent une portion mineure du chiffre d’affaires par rapport à ce que l’iPhone peut être.

Apple Music aide bien Apple dans ses ventes
Apple Music aide bien Apple dans ses ventes

Dans son discours, Cook a répété que sa montre connectée Apple Watch est la « smartwatch la plus populaire dans le monde », et que la demande de l’iPhone SE a dépassé l’offre.

iPhone 7 à la rescousse ?

Apple pourrait recevoir un gros coup de pouce avec le lancement de l’iPhone 7 attendu au mois de septembre. Il est censé avoir un meilleur appareil photo — peut-être même une double caméra dans la version 7 Plus —, mettre en exergue un certain degré d’étanchéité, et commencer avec une configuration de 32 Go.

Bien que salutaire, le lancement d’un nouvel iPhone en 2016 n’est pas nécessairement un plan garanti pour inverser la tendance à la baisse des ventes d’Apple. Il y a deux problèmes majeurs avec cet iPhone « mis à niveau ».

Est-ce que l'iPhone 7 va attirer les foules ?
Est-ce que l’iPhone 7 va attirer les foules ?

Tout d’abord, à ce jour, les rumeurs autour de l’iPhone 7 ne mentionnent pas un smartphone significativement différent, en dépit de la tendance d’Apple à rafraîchir la conception tous les deux ans. Cette dernière devrait arriver pour le 10e anniversaire de l’iPhone en 2017. Cela va stimuler les ventes à court terme.
Deuxièmement, si l’iPhone 7 est en effet imperméable à l’eau, il y a encore moins de raison pour que les nouveaux consommateurs le mettent à niveau sur le long terme. Beaucoup de gens ont toujours un iPhone 4S et un iPhone 5, qui « fonctionne toujours très bien ».

Apple va avoir besoin d’un argument convaincant pour vendre à ces iPhone aux récalcitrants. Alors, et seulement alors, la firme de Cupertino sera en mesure d’inverser la diminution de gains de ses revenus.

Mots-clé : Apple MusiciPhone 7iPhone SEventes
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.